Du 25 au 28 août, c'est les Jeux Olympiques des Dinosaures !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Dim 26 Mar - 21:33

Il était pratiquement midi. Les plaines du nord étaient couverte d'un magnifique soleil de printemps, chaud, mais le vent avait encore un petit côté frai qui faisait frissonner les hommes et les dinosaures. Mais peu importe : Xyria, une apprentie de l'armée gallimimus, devait s'entraîner à courir, et elle comptait bien le faire, même si il devait neiger ou pleuvoir. Sa mère était toujours agacée par son côté entêté qui la poussait toujours à aller plus loin... mais bon, aujourd'hui, à-part le vent froid, il n'y avait pas vraiment de raison qu'elle se retienne.

Xyria avait atteint sa vitesse de pointe. Elle filait droit à-travers les herbes-hautes et gardait le museau pointé droit devant-elle, attentive aux odeurs et aux sons de ce qui l'entourait. Son instructeur le lui avait bien dit : "Xyria, quand tu cours ou que tu te bas, ne compte pas que sur ta vue, mais aussi sur tes autres sens". Ses sens lui indiquaient qu'elle n'était pas seule, dans les plaines, mais elle n'avait encore croisé personne...

Ses pattes commençaient à lui chauffer et ses muscles lui faisaient mal. Elle n'avait pas une endurance parfaite, elle allait bientôt devoir arrêter de courir. Oh, de toute-façon, sa mère devait l'attendre pour le diner, elle allait encore se plaindre...


*Un dernier petit tour.*, se dit-elle. *Ça ne peut pas me faire de mal.*. Alors elle amorça à-nouveau sa course et repartit. Elle arriva au niveau d'un gros rocher... elle s'amusa à courir dessus et se retrouva au-dessus du sol, voulant faire un grand bond et terminé en glissade dans l'herbe... sauf qu'elle ne remarqua que trop tard le dinosaure qui se trouvait, comme par hasard, pile là où elle allait atterrir.

-ATTENTION !!! Cria-t-elle.

Elle eut alors l'instinct de se donner un coup de queue elle-même pour couper son élan, réussissant à ne pas toucher l'autre saurien. Elle roula un instant dans l'herbe et se retrouva en boule, les pattes en l'air.


-Aouch, fit-elle, à-moitié assommée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Lun 27 Mar - 16:33

Ah les Plaines du Nord ! Cela faisait tellement longtemps que Mehen ne s'y était pas rendu ! Le temps était parfait aujourd'hui : pas un nuage dans le ciel, mais malgré tout une brise parfois un peu désagréable quand sa fraîcheur parvenait à se glisser sous les écailles. La saison chaude venait tout juste de démarrer, alors il ne fallait pas tout de suite s'attendre à une hausse importante des température ou à l'arrêt total des pluies diluviennes. Les contrées de Dinotopia avaient encore droit à de belles averses qui, néanmoins, allaient très vite s'atténuer au fil du temps. Petit à petit, la saison sèche prendra réellement sa place. Pour les dinosaures, cela ne posait généralement aucun problème. Du soleil et de la chaleur, qu'est-ce que ces sauriens pouvaient demander de plus ? Les humains, ces mammifères, avaient un peu plus de mal à supporter les canicules mais de générations en générations, ils devenaient de plus en plus résistants et se faisaient plus aisément au climat tropical de l'île.

Aaron était revenu à Waterfall City. Mehen était heureux de pouvoir enfin revoir son ami de toujours. Ce dernier avait fait chou blanc dans ses derniers voyages pour rapporter des objets rares qui pourraient embellir son ancien musée. Mais ce n'était pas dramatique, car pour le jeune humain aussi, revoir son ami saurien lui faisait chaud au coeur. S'ils restaient plus souvent ensemble, il y avait de forte chance pour qu'ils deviennent des âmes-soeurs. Mais l'un comme l'autre, ce désir d'aventure et de gestion du musée tranchait dans cette relation. En soi, ce n'était pas dramatique, car on était pas obligé d'être aussi intimement lié pour rester de bons amis.

L'humain avait décidé de s'accorder une petite pause en ville. Mehen profita de ce moment de répit pour rendre temporairement la gérance du musée des humains à son ex-partenaire afin de pouvoir profiter de ce début des beaux jours dans les Plaines du Nord, un endroit qu'il jugeait toujours fort appréciable. Les Plaines du Nord étaient belles, et paisibles, et quand on ne voyait pas passer les bus de brachiosaures, c'étaient les gallimimus en cavale que l'on pouvait admirer depuis le sommet d'une colline verdoyante. Et puis, il y avait le Deep Lake. Mehen, en bon adorateur de la flaque, avait bien l'intention d'user de cette balade pour aller nager un peu dans l'eau fraîche dans ce décor de verdure infini.

L'après-midi était déjà bien entamée. Mehen vadrouillait donc paisiblement dans les verts pâturages sans se soucier de rien, sentant agréablement la chaleur du soleil nouveau sur sa peau écailleuse. A proximité d'un gros rocher, il décida de faire une petit halte pour mastiquer quelques brindilles d'herbes tendres et fraîchement sorties de la terre. Il préférait les feuilles bien grasses, ou les fruits. Mais il n'avait rien prit avec lui car il savait la végétation de la plaine luxuriante. Son bec interpella alors plusieurs bonnes touffes de verdure au goût néanmoins sans surprise mais qui faisaient toujours plaisir dans l'estomac.

- ATTENTION !!! hurla soudainement une fois qui le fit sursauter.

- Hein ? Quoi ? lâcha t-il en regardant partout autour de lui, sauf bien sûr là où il fallait.

Il sentit un courant d'air au dessus de sa protubérance crânienne. Une seconde plus tard, un dinosaure atterrit à quelques millimètres de lui lourdement sur le sol, roulant un peu plus loin avant que sa chute ne s'arrête finalement. "Il pleut des dinosaures !" se surprit à penser le jeune parasaurolophus en fixant le reptile qui étouffa un gémissement. Mehen fit deux pas en direction de l'inconnue qui avait failli le percuter. Plissant le regard, il se rendit finalement compte. Ce n'était qu'une jeune gallimimus !

- Ahem...Tout va bien ? demanda t-il alors, rien de cassé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Lun 27 Mar - 20:27

Quelqu'un lui demanda si elle allait bien, si elle n'avait rien de cassé. Allongée sur le dos, avec un horrible mal de tête, Xyria réussit finalement à rouvrir les yeux et vit, à l'envers, l'étrange museau en forme de bec d'un parasaurolophus... elle cligna un instant des yeux, puis réussit finalement à se rouler pour prendre une position moins ridicule.

Elle secoua le museau pour retrouver ses esprits, puis répondit :


-Oui, ça va... je crois que ça va...

Elle n'avait rien de cassé. Elle essaya de se redresser, posa sa patte gauche au sol... :

-AÏE !

Et la releva. Elle observa son membre qui gonflait... puis haussa les épaules :

-Ce n'est rien, juste une égratignure.

Elle avait raison pour une chose : ce n'était pas cassé, cela-dit, elle s'était quand-même tordue la cheville en tombant. Donc peut-être qu'elle se trompait et que c'était plus grave qu'elle ne voulait bien l'admettre. En tout-cas, elle préféra faire mine de rien, question de fierté... c'était déjà assez gênant de s'être affalée comme-ça.

Elle réussit à se remettre droite, se tenant sur les griffes de sa patte blessée, et demanda :


-Et vous, ça va ? Je ne vous ais pas touché ?

Elle se gratta le museau, très gênée... :

-Désolée. J'étais tellement prise par ma course que je ne vous ais pas vu.

Il fallait dire, aussi, qu'il était en plein dans le champ d'entraînement à la course des gallimimus, bien que Xyria s'entraînait en-dehors des heures habituelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Mar 28 Mar - 22:10

A cause du cri de la jeune femelle, Mehen s'était cru attaqué pendant une fraction de seconde. Il fut fort soulagé de constater que ce n'était pas le cas. Néanmoins, si la dinosaure inconnue n'avait pas réagit rapidement, tous deux auraient pu se faire tout de même bien mal ! Même si elle était plus petite que le parasaurolophus. Ce dernier, une fois s'être rendu compte de la situation, s'approcha donc de l'étrangère en mauvaise posture, étendue sur le sol verdoyant de la plaine. Ses petits yeux tentèrent de décrypter l'expression sur le visage de la maladroite. Elle n'avait pas l'air de trop souffrir. Mais cette chute ne l'avait sans doute pas laisser indifférente non plus. Au final, il n'y eut plus de peur que de mal pour tous les deux.

Mehen se mit à quatre pattes au dessus de la gallimimus et tendit le cou vers le bas, désireux de s'assurer qu'elle aille bien. Curieux, elle ne réagissait pas trop...Mais c'est alors qu'il l'observait ainsi, la dinosaure se redressa de sa chute avant d'assurer qu'elle allait bien. Enfin, elle n'en était pas intimement convaincu cependant. Lorsqu'elle essaya de se remettre sur ses deux pattes, Mehen en fit de même afin que ses membres antérieurs puisse aider la jeune femelle dans son geste.

- Attends, laisses-moi t'aider, fit-il.

Mais à peine l'inconnue avait de nouveau pointer son cou vers le ciel qu'une vive douleur sembla la frapper de plein fouet. Son cri manqua de peu de faire sursauter le jeune dinosaure qui l'interrogea du regard. Il finit par baisser les yeux sur l'ensemble de son corps. Loin de lui l'idée de reluquer la demoiselle, il cherchait juste la source de cette souffrance. C'est alors qu'il remarqua la patte de sa congénère ayant doublée de volume. Il écarquilla les yeux.

-Ce n'est rien, juste une égratignure, assura néanmoins la jeune femelle.

- Humpf...Je n'en ai pas l'impression, même si j'espère que ce n'est pas trop grave. Tu as dû te fouler la cheville. Tu permets que je jettes un oeil ?

Il ne se serait jamais donner cette permission tout seul. Et même s'il n'était pas médecin, il pouvait peut-être au moins confirmer son hypothèse.

-Et vous, ça va ? Je ne vous ais pas touché ?

- Oh tu peux me tutoyer tu sais.

Enfin, c'était surtout lui qui s'était donné la peine de le faire vis à vis de la reptile. Maintenant qu'il y songeait...Il espérait que cela ne la gêne pas ! Mais il avait tout de suite vu sa jeunesse et n'avait pas fait très attention à la manière dont il lui avait adresser la parole.

- Mais non, c'est passé à une écaille près je crois, ajouta t-il ensuite en se passant une patte sur sa crête bleue.

-Désolée. J'étais tellement prise par ma course que je ne vous ais pas vu.

- Une course...Je veux bien croire mais j'ignorais qu'on faisait des vols planés dans une course ! s'étonna le saurien, tu t'es prise pour un raptor ou quoi ?

Il pouffa. Tout ceci n'était nullement dit sur un ton de reproche, bien au contraire. Il s'amusa de la situation. Il jugeait également cela nécessaire pour détendre un peu l'atmosphère. Il ne savait rien de cette petite et ne voulait pas qu'elle prenne mal la moindre de ses paroles ou bien que cette rencontre reste gravée uniquement comme étant une échappatoire à une dangereuse collision. De toute façon Mehen n'était jamais très doué quand il s'agissait de se mettre en colère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Jeu 30 Mar - 19:08

Et zut ! Xyria s'était-elle réellement blessée ? L'inconnu semblait penser que oui, il lui demanda de le laisser vérifier l'état de sa patte.

-Mh, fit la gallimimus.

Elle n'aimait pas avoir besoin d'aide, elle était une grande dinosaure, maintenant, puissante et capable de se débrouiller toute-seule ! Mais d'un autre côté... elle avait mal, c'était vrai, et cette douleur allait surement la forcer à demander l'aide du nouveau venu pour rentrer chez elle, comme il l'avait si gentiment aidée à se relever. En plus, c'est vrai que sa patte enflait. Elle était certaine qu'elle n'était pas cassée, mais elle avait peut-être une entorse...

Finalement, elle soupira, puis lui dit :


-Bon... d'accord.

Et elle se redressa autant que le lui permettait la douleur pour qu'il puisse baisser les yeux vers sa patte.

Oh, Xyria était encore assez jeune pour ne pas se sentir vexée quand on la tutoyait, et au contraire, être assez gênée quand on le faisait. Du-coup... :


-Bien-sûr, ça ne me dérange absolument pas.

Mmmh... en tout-cas, ce parasaurolophus semblait très sympathique. Il prenait l'accident à la rigolade, là où d'autre vieux dinosaures qu'elle connaissait lui auraient fait la morale sur l'importance de regarder où elle allait quand elle courait et de ne pas faire l'idiote pendant les entraînements.

Elle rit avec lui sur sa remarque sur son saut, puis lui répondit :


-Bon, j'avoue, je me suis laissée un peu emportée. Je me sens tellement libre quand je cours... je voulais faire une figure cool, mais avec toi qui faisait obstacle, ça n'a pas été facile.

Elle sourit et affirma :

-Et puis, dans la théorie, savoir sauter aussi est important, pour pouvoir se battre contre les raptors ou leur échapper, justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Dim 2 Avr - 18:14

La dinosaure ne semblait pas très encline à laisser un parfait inconnu vérifier comment elle se portait. Cela pouvait un peu se comprendre, mais Mehen n'avait absolument aucunes mauvaises intentions envers elle. Au contraire, il craignait que la pauvre se soit bel et bien blessé durant sa chute et même si ce n'était pas vraiment de sa faute, le parasaurolophus s'en voudrait néanmoins. Il aurait pu au moins avoir le réflexe de la rattraper au vol ! Le mâle insista du regard tandis que la jeune reptile réfléchissait à sa proposition. Boh allez, il voulait juste voir de plus près rien de plus ! Après un soupire, elle se résigna néanmoins à le laisser faire. Mehen étira un sourire satisfait et se pencha vers la patte endoloris et gonflée de la gallimimus. Il tâta un peu avec l'une de ses pattes avant, espérant ne pas trop faire de mal à la jeune saurienne.

- Effectivement, fit-il en se redressant, ça a l'air d'être une belle entorse ! Tu n'y est pas allé de patte morte !

Voilà qui était très embêtant. Jamais la femelle ne parviendra à retourner de là d'où elle venait toute seule. Mehen en profita pour annoncer à l'inconnue qu'elle pouvait sans problème le tutoyer. En tout cas ça ne la gênait pas que lui même en fasse autant. Ce n'était pas pour déplaire à Mehen qui aurait trouvé quelques difficultés à vouvoyer quelqu'un de plus jeune que lui.

-Bon, j'avoue, je me suis laissée un peu emportée. Je me sens tellement libre quand je cours... je voulais faire une figure cool, mais avec toi qui faisait obstacle, ça n'a pas été facile.

Mehen feignit une moue vexée :

- Oh ? Toutes mes excuses alors !

Il croisa les pattes avant, d'un air faussement indigné. Mais c'est vrai que le truc des gallimimus, c'était de courir. Ils semblaient capable de courir à l'infini sans s'arrêter et sans s'épuiser. C'était toujours l'impression qu'ils donnaient lorsque le saurien avait l'occasion de les regarder dans les vastes plaines verdoyantes du Nord. C'était là qu'il y en avait le plus. Pas étonnant quand on savait que le camp de l'armée des Gallimimus n'était pas loin. Mehen était encore jeune, fougueux et tolérant. C'était précisément ce genre d'incident qu'il aimait prendre à la légère.

-Et puis, dans la théorie, savoir sauter aussi est important, pour pouvoir se battre contre les raptors ou leur échapper, justement, ajouta la femelle à son attention.

- Ce n'est pas faux, mais si un raptor se trouverait derrière toi, tu serais actuellement en bien mauvaise posture ! Faudra travailler les atterrissages à l'avenir !

Il fit une oeillade espiègle à sa congénère avant d'ajouter :

- Au fait, mon nom est Mehen, enchanté !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Lun 3 Avr - 18:08

Le mâle obtint finalement son autorisation de vérifier l'état de son membre blessée, et il vint tâter la patte gonflée de Xyria... cette dernière réagi en la faisant tressauter et en disant :

-Aïe ! Doucement !

Mais ce n'était pas la faute du parasaurolophus, en fait, si elle avait réagi comme ça : c'est juste que c'était vraiment endolorie et sensible. Et finalement, son constat tomba...

Xyria se plaignit aussi-tôt :


-Oh, non ! Pas une entorse !

Elle poussa un profond soupir :

-Ça veut dire que je vais être obligée de rester allongée pendant des jours. Mille écailles : je déteste ne pas pouvoir bouger !

Sauf qu'elle connaissait sa mère : elle n'allait pas la lâcher jusqu'à se que sa patte soit guérie.

Mehen feignit d'avoir mal pris ce qu'avait dit Xyria, et cette dernière le comprit bien... alors elle sourit : bon, au moins, il avait un caractère plaisantin, il lui plaisait bien. Et elle joua son jeu en feignant, elle, la colère :


-Ouais... la prochaine fois, ne vient pas paitre sur le territoire de course gallimimus. Oh... je devrais te faire arrêter, pour ça, tien ! Tu as de la chance que je ne sois qu'une apprentie !

Et à sa remarque sur les raptors, elle rit :

-Ah ah ! Eh, mais toi-aussi, tu serais en mauvaise posture, parce que si un raptor te voyait là en-train de paitre, il s'en donnerait à cœur joie. Ne me gêne pas, la prochaine fois, et je réussirais mon saut.

Puis il se présenta. Elle sourit et lui répondit :

-Et moi Xyria. Enchantée... de ne pas t'avoir renversé.

Elle rit... puis finalement, redevint sérieuse, pour lui demander :

-Hum... Mehen, ça ne te gêne pas de me soutenir jusqu'à mon camp ?

_________________
@ Merci beaucoup à notre divinité pour cette magnifique signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Ven 7 Avr - 15:36

Un gémissement de douleur parvint aux oreilles de Mehen qui retira immédiatement ses pattes de la patte gonflée de sa congénère. Zut alors, il lui aurait fait mal ? Pourtant il n'avait pas serrer si fort que ça. A peine effleurer même ! Peut-être qu'il sous estimer sa poigne...

- Oh désolé ! s'exclama le dinosaure, embarrassé.

Elle voudra plus jamais lui faire confiance en ses qualités médicales après ça ! Mais Mehen se permit néanmoins d'énoncer son hypothèse la plus probable, qui ne plus guère à l'inconnue.

-Oh, non ! Pas une entorse ! Ça veut dire que je vais être obligée de rester allongée pendant des jours. Mille écailles : je déteste ne pas pouvoir bouger !

Mehen se passa une patte sous le bec en signe de réflexion.

- Ca aurait pu être des mois si tu t'étais cassés la patte, regardes le bon côté des choses !

Le reptile était toujours de cette graine là : regarder le bon côté des choses. Un esprit sain est un esprit serein comme on dit. Cette petite avait tout de même de la chance, même si elle ne semblait pas s'en rendre compte. Elle était peut-être encore un peu jeune pour ça. Mehen ne pourra pas vraiment en juger par lui-même mais pour sa part, il était bien ravi que ce ne soit qu'une entorse et pas une affreuse fracture qui aurait été bien plus douloureux et long à guérir qu'une banale foulure de cheville. Pour apaiser la tension qui semblait prendre place entre les deux sauriens, Mehen s'empressa de faire ce qu'il savait le mieux faire : le pitre. Il n'hésita pas à partager son optimiste et sa bonne humeur avec la jeune gallimimus et cela avait l'air de fonctionner puisqu'elle même entra dans son petit manège :

-Ouais... la prochaine fois, ne vient pas paitre sur le territoire de course gallimimus. Oh... je devrais te faire arrêter, pour ça, tien ! Tu as de la chance que je ne sois qu'une apprentie !

- M'arrêter pour ça ? répliqua le parasaurolophus d'un air faussement indigné, vous êtes bien durs chez les gallimimus !

Et il mima en prime un geste des plus théâtral accompagnant sa moue vexée.

-Ah ah ! Eh, mais toi-aussi, tu serais en mauvaise posture, parce que si un raptor te voyait là en-train de paitre, il s'en donnerait à cœur joie. Ne me gêne pas, la prochaine fois, et je réussirais mon saut.

Mehen eut un léger rire en agitant son épaisse queue qui fouettait l'air derrière lui.

- Je n'y manquerais pas ! Maintenant que je sais que vous êtes de véritablement dangers publics quand vous vous y mettez !

Et puis, vint l'heure des présentations. Un peu tardives, certes, mais mieux vaut tard que jamais. Ainsi, cette jeune fougueuse se nommait Xyria. Très joli nom à vrai dire. A voir avec quel acharnement elle s'entraînait, il n'y avait aucun doute qu'elle deviendrait une sacrée battante dans l'armée de ces coureurs.

-Hum... Mehen, ça ne te gêne pas de me soutenir jusqu'à mon camp ?

Bien au contraire, le dinosaure en fut ravi :

- Nullement, répondit-il, enthousiaste, comme ça j'aurais le privilège de voir le camp des gallimimus de tout près ! Est-il loin ? Guides-moi.

Le saurien se glissa au côté de la bipède. Etant encore bien plus grand qu'elle, il lui suggéra de directement grimper sur son dos.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Dim 9 Avr - 9:51

Peut-être Mehen s'était-il montré trop brusque... ou peut-être que c'était Xyria, qui s'était montrée un peu chochotte sur les bords, là. Il fallait dire que les membres des gallimimus étaient tellement bien développés pour la course qu'ils en étaient devenus très sensibles. Une seule petite blessure devenait très douloureuse, c'était un instinct naturel qui les poussait à faire très attention, datant de l'époque où ils étaient sauvage et où pouvoir courir était synonyme de survie. Donc si elle avait une entorse, il était normal qu'elle le ressente aussi fort.

Mehen lui dit de voir le bon côté des choses... Xyria était un peu partagée :


-Mouais... j'imagine que tu as raison...

Elle devait accepter son triste "destin" de devoir passer une semaine au nid, et être heureuse que ce ne soit pas plus grave que ça. Une cassure, ça pouvait même ne jamais se ressouder.

-Mais ce n'est pas facile à accepter pour autant. Ne pas pouvoir courir pour moi, c'est comme toi ne pas pouvoir... ne pas pouvoir...

Elle réfléchit un instant, puis finalement, lui dit :

-Ne pas pouvoir faire la chose la plus importante dans ta vie.

Les deux dinosaures se mirent à jouer un petit jeu. Xyria avait l'impression de parodier les vieux dinosaures bougons de son village qui passaient leur temps à se plaindre parce qu'ils n'avaient que ça à faire... c'était assez amusant.

Après quelques répliques l'un, l'autre... :


-Ouais, nous sommes dure, et en plus injustes, et fiers de l'être.

Et elle leva même le museau d'un air fière.

Xyria mit une patte sur son museau et fit mine de réfléchir :


-Un véritable danger publique ? Oh, mais je comprend, maintenant, pourquoi ma mère ne veut pas qu'on aille vivre en ville, et pourquoi les autres s'enfuient quand j'arrive.

Mehen accepta de l'aider... elle sourit :

-Merci.

Puis fut surprise par sa proposition :

-Euh... tu es sûr ? Je veux dire, oui, tu es plus grand que moi... mais pas de beaucoup.

Après, il était vrai que les gallimimus étaient bien légers, c'était ce qui les rendait si rapides et agiles. Après confirmation, elle se hissa, finalement, et tâcha de cacher qu'elle trouvait cela un peu humiliant, puis le guida vers le camp, qui se trouvait quelques kilomètres plus loin, derrière un petit bois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Lun 17 Avr - 17:32

Un gallimimus qui ne pouvait plus courir était un gallimimus qui n'irait plus très loin dans la vie, se disait Mehen. Heureusement que ça n'était que temporaire chez cette jeune saurienne mais le temps lui paraîtra bien long avant qu'elle ne puisse à nouveau gambader comme un rongeur à pattes longues. Mehen se voulait rassurant sur le sujet. Il tenta, en vain apparemment, d'apporter son soutien à la jeune femelle en lui signalant que ça aurait pu être pire, ce qui n'était pas faux. Une chute comme elle venait de faire aurait pu lui coûter bien pire. Qui sait ? Elle aurait pu même se briser la nuque et crac plus rien ! Il faut dire que les gallimimus avaient également un long cou. S'ils cachaient le corps derrière un décor, on pourrait les croire facilement serpents. Cette pensée arracha un léger frisson au para. Il n'aimait pas trop les serpents. Ils étaient vicieux et imprévisibles. Enfin, pour le peu qu'il avait vu du moins. Et ce n'était pas faute de faire des efforts. Le dinosaure se voulait indulgent avec eux parce qu'ils étaient...comment dire ? De sa famille, presque. Des cousins reptiles quoi. Mais quelle idée aussi de ne pas avoir de pattes pour marcher !

-Mais ce n'est pas facile à accepter pour autant. Ne pas pouvoir courir pour moi, c'est comme toi ne pas pouvoir... ne pas pouvoir...Ne pas pouvoir faire la chose la plus importante dans ta vie.

Evidemment, ça, Mehen s'en doutait. Voyons, de quoi on pourrait le priver tant que ça qui le rendrait malheureux ? Il ne s'était jamais posé la question en vérité. A son tour, il se mit à cogiter un peu avant de répondre.

- Eh bien...Je pense que si je me cassais une patte, ça me poserait sûrement autant de problème que toi ! La chose la plus importante de ma vie, c'est de voyager ! Alors imagine avec une patte en moins, je serais tout autant cloué à la maison que tu ne le seras bientôt. Huh...En fait, je te comprends ma pauvre !

Quoi que lui aurait une autre occupation si jamais il était contraint de rester des jours à Waterfall City. Il avait son musée à tenir et ça, c'était aussi assez important. Pas autant que de parcourir l'île de long en large, mais important à ses yeux quand même. Ce musée était un cadeau précieux qu'on lui avait fait. C'était son issue de secours si jamais il ne pouvait pas partir trop loin. Dans leur comédie abusée, les deux reptiles s'amusaient. Xyria mimait parfaitement ses réflexions. Heureusement que personne n'était pas pour les voir ainsi !

-Un véritable danger publique ? Oh, mais je comprend, maintenant, pourquoi ma mère ne veut pas qu'on aille vivre en ville, et pourquoi les autres s'enfuient quand j'arrive.

- Eh oui ! lança le parasaurolophus, une vraie terreur !

Il pouffa. Par la suite, il accepta volontiers d'aider la femelle en difficulté. Par ailleurs, la proposition qu'il lui suggéra l'étonna quelque peu.

-Euh... tu es sûr ? Je veux dire, oui, tu es plus grand que moi... mais pas de beaucoup.

Mais Mehen nia d'un signe de tête. Il ne voulait rien savoir ! Il se sentait un peu responsable de cet accident à vrai dire. Et bien qu'il n'ai jamais porté de dinosaure sur son dos, la jeune saurienne n'avait pas l'air très lourde, à vue d'oeil. Il supposait qu'elle devait être assez légère, c'était un point essentiel pour un dinosaure coureur. Lui était rangé dans la catégorie des nageurs plutôt, il se devait d'être robuste et endurant.

- J'en suis parfaitement sûr ! insista l'animal, ne t'inquiètes pas, ça me fera digérer !

Il se baissa, presque à plat ventre, pour laisser la possibilité à la gallimimus de l'escalader sans trop user de son membre blessé. Elle devait le bouger le moins possible. Une fois qu'elle fut installée plus ou moins correctement, Mehen se redressa. Comme il l'avait si bien deviné, elle n'était pas trop lourde pour sa taille. Il devrait pouvoir tenir la cadence. Il entama ainsi la route en laissant la femelle lui dire dans quelle direction aller.

- Alors hm...commença le dinosaure en chemin, comme ça tu es une apprentie c'est ça ? Dans l'armée des gallimimus huh ?


(enfin rep !)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Jeu 20 Avr - 20:32

(Et du-coup, c'est moi qui t'ai un peu fait attendre ^^' Désolé, beaucoup de travail, en ce moment Rolling Eyes
xD Ça veut dire que si tu m'avais laissé faire une titanoboa, Mehen n'aurait pas supporté la rencontre)

Oh... un grand voyageur, vraiment ? Si Mehen n'arrivait pas vraiment à réconforter la gallimimus dans l'idée qu'elle allait être coincée à domicile durant des jours beaucoup trop longs à son goût, au moins il savait lui changer les idées. Elle pencha la tête sur le côté, pleine de curiosité, et lui demanda :

-Tu es donc un aussi grand marcheur que je suis une grande coureuse ? Chouette, nous ne tenons pas en place, tout-les-deux...

Et elle ne se demandait plus, maintenant, pourquoi il était ici, alors que c'était clairement un dinosaure de la ville... il en portait toutes les odeurs, qu'elle avait appris à connaître lors de sorties scolaires : il voyageait, voilà-tout.

La curieuse petite dinosaure voulut savoir :


-Tu es allé partout sur Dinotopia ?

Effectivement, une chance que personne ne les voyait... Xyria repensa encore une fois aux vieux dinosaures de son village, elle les vit lever les yeux au ciel en marmonnant "ah, ces jeunes", comme ils le faisaient quand elle était petite et qu'elle jouait à se poursuivre avec son frère.

Quand le mâle la traita de terreur, elle leva les pattes en l'air, telles des griffes, et ajouta :


-Gr ! Gr ! Ouais, prend garde à moi ! Je suis aussi terrifiante qu'un vélociraptor !

Mmmh... ce que c'était gênant. Elle avait l'impression d'être redevenue un bébé sur le dos de sa mère. Elle sentait que ses camarades apprentis allaient se moquer d'elle... mais bon, Mehen était déjà gentil de le faire, elle n'allait pas se plaindre. Surtout qu'il avait raison : marcher lui serait trop difficile avec son membre blessé... :

-Ça va ? Lui demanda-t-elle quand-même. Tu pourras tenir ?

Et quand il entama la conversation, elle répondit fièrement :

-Oui ! J'ai rejoins l'armée depuis que je suis toute petite. Mon père était un grand commandant, l'un des meilleurs. Je veux suivre ses pas.

Curieuse, elle demanda :

-Et toi, alors ? Tu es juste un explorateur, ou tu as un autre rôle à Watterfall City ?

Encore une fois, elle avait deviné qu'il venait de là-bas à son odeur...

_________________
@ Merci beaucoup à notre divinité pour cette magnifique signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Sam 22 Avr - 17:42

(c'est pas grave XD Si je pense qu'il l'aurait supporté mais bien mal assumé XD)

On dirait que Mehen avait touché un point intéressant pour la jeune femelle. Sa vocation dans l'exploration semblait avoir tilter dans l'esprit de la gallimimus. Apparemment, ils partageaient tout deux plus de points communs qu'il n'y paraît. Interrogeant le parasaurolophus du regard, la bipède libéra sa curiosité naturelle :

-Tu es donc un aussi grand marcheur que je suis une grande coureuse ? Chouette, nous ne tenons pas en place, tout-les-deux...

Mehen opina du chef.

- Oui, fit-il, on peut dire ça comme ça ! Mais...Si toi tu cours, c'est uniquement pour courir non ? Pour t'entraîner et pour entrer dans l'armée des cavaliers des plaines. Moi c'est surtout pour aller toujours plus loin et toujours ailleurs.

Il était, pour ainsi dire, assez fier de pouvoir partager cela avec quelqu'un. Quelqu'un d'autre qu'Aaron à vrai dire. Il n'y avait pas beaucoup d'aventurier à Waterfall City. Les Dinotopiens qui vivaient là-bas ne rêvaient pas vraiment d'une vie trépidante, mais plutôt d'un long fleuve tranquille. Il n'y avait rien de mal à ça bien sûr. C'était toujours appréciable et agréable. Les grandes villes de l'île étaient les mieux protégées. Il était normal que ceux désirant y vivre recherche d'avantage la tranquillité qu'autre chose. Et pourtant, Mehen ne détestait pas sa vie en ville. Du moment qu'il pouvait en sortir quand il voulait, il était comblé. Ce n'était pas trop difficile de le rendre heureux en même temps.

-Tu es allé partout sur Dinotopia ?

D'un signe de la patte, le dinosaure nia.

- Ah non, loin de là hélas ! Il y a des contrées que, malheureusement, je ne pense pas pouvoir visiter un jour.

C'était malheureux effectivement. Mais l'île ne regorgeait pas que de vastes plaines verdoyantes et de cités magnifiques. Il y avait des endroits où un dinosaure ne devrait jamais y mettre les pattes. Ca n'aurait pas déplu à Mehen de se risquer là-bas, mais pour le moment, il n'avait encore jamais tenté le coup. Après avoir passé un petit moment à faire les imbéciles, si on pouvait nommer ça comme ça, les deux reptiles se mirent d'accord : Mehen portera Xyria sur son dos et elle devra le conduire jusqu'à ses semblables. Mehen ne pouvait pas se permettre de louper une telle occasion de pouvoir aller voir le camp des gallimimus de plus près !

-Ça va ? Tu pourras tenir ? demanda néanmoins la protégée qu'il portait désormais sur son dos.

- Ne t'en fais pas, rassura le saurien, je tiendrais bon !

Non vraiment, la gallimimus n'était pas très lourde en fin de compte, ce qui rassurait plutôt le para. Durant un temps, il eut peur de ne pas être à la hauteur. Il venait visiblement de sous-estimer sa force. Il entreprit de se lancer sur le chemin du retour, gardant une cadence respectable histoire de ne pas brusquer celle qui était sur lui. Il marchait tranquillement à quatre pattes, ce qui était bien plus facile pour supporter le poids qu'il avait sur les épaules. Pour passer le temps autant que pour satisfaire sa curiosité, il engagea la conversation.

-Oui ! J'ai rejoins l'armée depuis que je suis toute petite. Mon père était un grand commandant, l'un des meilleurs. Je veux suivre ses pas.

- Vraiment ? C'est intéressant ça de suivre ses parents, enfin je crois. Mais la vie là-bas, ça ne doit pas être de tout repos non ?

-Et toi, alors ? Tu es juste un explorateur, ou tu as un autre rôle à Watterfall City ?

- Oh hm...Explorateur c'est surtout un passe-temps en fait, avoua le reptile, en vérité je tiens un musée dans la capitale. Je conçois, ce n'est pas aussi glorieux ! Mais j'aime bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Dim 23 Avr - 22:18

-Oh non, pas uniquement, affirma Xyria à se que lui dit Mehen.

A ce moment-là, comme pour confirmer ce qu'elle allait dire, le vent se leva. Elle dressa le museau de plaisir en fermant les yeux, pour le sentir lui caresser les écailles :


-C'est vrai, courir vite et s'entraîner dure est important pour entrer dans l'armée gallimimus, mais même en-dehors de ça, j'adore courir, je courrais déjà tout-autant quand je n'avais pas encore décider de rejoindre l'armée. Le plaisir de sentir ses pattes frôler le sol, ne faire qu'un avec les mouvements de la terre, et le vent... aaah, le plaisir du vent qui me caresse.

Elle ouvrit les yeux et sourit à son nouvel ami :

-J'ignore si tu as quoi que ce soit qui s'en rapproche... la nage, peut-être ? En tout-cas, il faut vraiment être un dinosaure coureur pour saisir tout l’ampleur de ce que je veux dire.

Mehen affirma qu'il existait des contrais, dans Dinotopia, qu'il ne pourrait pas visiter. Curieuse, elle lui demanda :

-Par manque de temps ? Ou à-cause du danger ?

Car si c'était à-cause du danger, c'était un peu bête : si son rêve était d'explorer l'île en entier, rien, pas-même les carnivores, ne devaient l'en empêcher. Il lui suffirait d'embaucher de bons guides et de bons gardiens...

"Enfin, je crois" ? Mh... Xyria se demanda ce qu'il voulait dire par-là. Une telle phrase ne pouvait signifier qu'une chose. Elle devina :


-Tu... tu es un orphelin, hein ?

Elle pouvait sembler brusque, mais elle ne le demandait pas dans le but de le rendre triste, elle savait que les carnivores faisaient beaucoup de dégâts parmi les dinosaures domestiques, et que beaucoup d’œufs se retrouvaient orphelins. Elle en connaissait déjà, c'était courant, sur Dinotopia. Hors, ils auraient ainsi, en partie, un autre point en commun...

Après ça, elle continua sa conversation :


-Ooh, non. Réveil le matin au levé du soleil et course continuelle toute la journée. On apprend les formations, on doit sauter des obstacle, porter des poids pour s'habituer à avoir un cavalier, affronter des carnivores... enfin, en faux, bien-sûr, certains d'entre-nous jouent les raptors.

Elle agita les poings :

-Mais moi, je rêve du jour où je pourrais en remettre un vrai à sa place. Et puis, comme tu le sais, j'aime courir, alors au final, je prend beaucoup de plaisir à ces entraînements.

Après sa réponse, elle lui demanda :

-Un musée ? J'en ai visités plusieurs de Watterfall, lors d'une sortie scolaire. C'est lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Lun 1 Mai - 14:16

Xyria nia les suppositions de Mehen sur la vie dans l'armée de gallimimus. Intrigué, ce dernier écouta par la suite son explication. C'était au final, assez logique. Autant faire quelque chose qui plaisait dans la vie. Quoi de mieux pour un gallimimus que de courir ? Et ce, dans les intentions de son métier. Mehen sourit en l'entendant décrire toutes les belles sensations que la femelle ressentait lorsqu'elle parcourait la plaine à vive allure. Enfin, c'était bien beau de penser à tout ça mais le parasaurolophus espérait également qu'elle songeait au fait qu'être dans une armée signifiait s'exposer aux dangers un jour ou l'autre. Il ne lui souhaitait pas de sitôt mais on ne savait jamais ce qui pouvait se produire sur cette île. Cela dit, c'était tout de même louable de la part de la jeune reptile de s'être engagée sur cette voie pour garantir la sécurité et la paix sur l'île.

-J'ignore si tu as quoi que ce soit qui s'en rapproche... la nage, peut-être ? En tout-cas, il faut vraiment être un dinosaure coureur pour saisir tout l’ampleur de ce que je veux dire.

- J'aime beaucoup la nage, répondit le dinosaure, mais je n'en suis pas aussi fanatique que toi pour la course ! Non, je crois que ce qui me donne vraiment des frissons, c'est quand je fais des découvertes ! Oui parce que en fait, si je fais autant de voyage, c'est pour découvrir des choses sur l'île et je rêve du jour où je ferais une grande découverte ! Quelque chose qui entrera dans l'histoire tu vois ? Ca c'est excitant !

S'émoustillant tout seul, il baissa le ton avant d'annoncer le fait que malheureusement, il y avait encore des endroits sur l'île où il évitait d'aller.

-Par manque de temps ? Ou à-cause du danger ?

Il haussa les épaules.

- Un peu des deux. Je travaille à Waterfall City alors je ne peux pas toujours trop m'éloigner pour aller me perdre je ne sais où et aussi comme tu l'as si bien dit parce qu'il y a des zones encore trop dangereuses, et je ne parle pas que des Carnivores !

Par la suite, Xyria n'avait pas laisser filer une phrase au hasard du para. Elle en vint à lui demander s'il était orphelin, car c'était là tout ce que semblait être Mehen à supposer sur les parents. Evidemment, ce dernier aurait aimé éviter ce genre de sujet de conversation. Mais il ne pouvait pas le refuser à cette jeune femelle pour autant. Il s'était déjà pris d'affection pour elle. Elle avait toute sa confiance.

- Hm...Moui, c'est probable.

Il se rendit compte à quel point cette réponse était floue. Il s'empressa alors de l'expliquer.

- En fait, je ne connais pas mes parents. Je ne sais même pas s'ils sont vivant ou non. Je suis né à la couveuse de Vidaba et c'est là-bas qu'on m'a dit que ma mère était juste venu y pondre avant de disparaître...Donc en fait...Je ne sais pas trop. Je ne sais rien de mes parents. Dans un sens, on peut dire que je le suis effectivement...

Si Xyria l'avait si facilement deviné, c'était sûrement parce qu'elle avait perdu son père. Même si Mehen ne lui avait jamais posé la question et si la femelle n'avait jamais vraiment dit qu'il était mort, le dinosaure l'avait aisément deviner à sa façon qu'elle avait de parler de lui, d'employer le passé, de vouloir suivre ses pas...Ce n'était pas difficile à comprendre. Comme quoi, être dans l'armée, c'était tout de même dangereux. Mais cela n'avait pas effrayé la saurienne qui, au contraire, c'était lancée dedans également.

-Ooh, non. Réveil le matin au levé du soleil et course continuelle toute la journée. On apprend les formations, on doit sauter des obstacle, porter des poids pour s'habituer à avoir un cavalier, affronter des carnivores... enfin, en faux, bien-sûr, certains d'entre-nous jouent les raptors. Mais moi, je rêve du jour où je pourrais en remettre un vrai à sa place. Et puis, comme tu le sais, j'aime courir, alors au final, je prend beaucoup de plaisir à ces entraînements.

Mehen déglutit. Quel rythme de fou ! Jamais il ne pourrait s'engager dans un truc pareil ! Même si il ne pouvait pas en fait puisque les armées étaient adaptés à des espèces de dinosaures bien précises.

- Tu as du cran, commenta t-il en s'imaginant la vie dans un camp de l'armée, soit pas trop pressée quand même, j'ai pas envie que tu te fasses dévorer par ces bestioles ! Et comment se passe la cohabitation avec les humains ?

Après quoi, Mehen informa sa jeune protégée qu'il dirigeait en fait un musée dans la capitale, ce qui était son vrai métier, à temps partiel si on peut dire puisque le reste du temps, il vagabondait de ci de là. Xyria lui annonça qu'elle avait déjà eu l'occasion de visiter plusieurs musée. Ainsi dont elle aimait les musées ? Intéressant.

- Celui consacré aux humains, répondit le dinosaure en poursuivant sa marche paisible à travers les vastes plaines du nord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Mer 3 Mai - 19:39

Xyria était jeune, Mehen l'avait surement remarqué... plus jeune que lui, moins expérimentée de la vie. Elle préparait son avenir, mais au final ne pensait que rarement à demain. Oui, elle songeait que le danger pouvait rapidement surgir, quand on se battait au côté de l'armée gallimimus. Elle l'avait compris depuis bien longtemps, après avoir perdu son père...

Mais elle ne ressentait pas encore la "peur du danger", car elle n'avait jamais vraiment vécu ce dernier. Elle n'avait jamais vu un vrai raptor aux crocs pleins de sang se dresser devant-elle dans l'intention très clair de la dévorer. Elle l'avait imaginé, mais imaginer une chose n'était pas la vivre. Aussi, elle pouvait se montrer trop téméraire dans son désir d'aventure et d'action et ne réagirait pas forcément comme elle le pensait le moment venu. Les fantasmes de jeunesse... elle serait surement courageuse, mais peut-être pas autant qu'elle le pensait.

Xyria sourit à ce que lui raconta Mehen et confirma :

-Oh, oui, voilà ! Excitant ! Courir me donne des frissons ! Je crois que nous venons de mettre la griffe sur ce qui se rapproche pour toi de la course pour moi.

Elle pencha la tête pour pouvoir voir son museau et lui demanda :

-Alors tu souhaites entrer dans l'histoire ? D'après ce que j'ai lu dans les parchemins, il n'y a que peu de changements, à Dinotopia. Les humains et les dinosaures aiment s'enfermer dans le traintrain.

Elle secoua le museau en faisant claquer la langue :

-Ennuyeux, en sommes. Les vieux dinosaures du village n'arrête pas de lever les yeux au ciel chaque fois que je me met à courir pour jouer. La tranquillité, qu'ils disent... bah, c'est d'un ennui !

Elle sourit :

-Toi, tu es cool. Tu veux faire bouger et changer les choses. J'espère que tu y arriveras !

Encore une fois, Xyria était jeune, largement moins sage que Mehen, visiblement, qui lui avait eu l'intelligence de ne pas lui parler de son défunt père, après avoir compris que ce dernier était mort...

Xyria n'avait pas voulu le gêner, juste qu'elle était trop curieuse. Elle l'écouta, et lui répondit :

-Oh, je suis désolée.

Elle secoua le museau en grondant :

-C'est monstrueux, d'abandonner un œuf ! Mais... j'imagine qu'elle avait de bonnes raisons.

Elle le lui souhaitait, en tout-cas. Apprendre un jour qu'on n'avait juste pas été désiré devait être horrible.

Xyria dressa fièrement le museau quand Mehen lui dit qu'elle avait du cran... :


-Je sais, merci, dit-elle. Certains disent trop... moi, je dis qu'on en a jamais assez. Et ne t'en fait pas...

Elle claqua de ses dents plates d'herbivore :

-Qu'une seule de ces bestioles s'approche de moi, et c'est moi qui la dévorerait vivante !

Et pour la cohabitation, elle répondit :

-Assez bien. Je suis née dans le village, j'ai toujours vécu auprès d'eux, j'ai appris vite à parler leur langage et à les accepter comme n'importe quel dinosaure. Et mes deux parents avaient des cavaliers...

Elle secoua le museau :

-Cela-dit, je trouve les mammifères un peu lents.

Ce n'était pas qu'elle aimait particulièrement les musées, mais bon, apprendre lui plaisait... et ce qu'il lui répondit la fit rire :

-Ah ah ! C'est drôle : j'ai eue ma première mission dans ce musée, justement. Enfin, si on peut appeler ça comme ça... un dolphinback avait volé un objet... un téléphon portatif, ou un truc du genre. J'ai aidé à le retrouver, mais il trouvait que l'objet lui appartenait d'avant son naufrage. Mh... c'était un humain, qui tenait le musée, à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Jeu 11 Mai - 16:46

Mehen essaya un temps de se mettre à la place de la jeune femelle. L'entraînement de l'armée déjà, il était quasiment sûr de ne pas y arriver ! Il pouvait réellement parfois être flemmard en dehors de ses périodes d'aventures et bien qu'il était loin d'être un trouillard face au danger, il n'était pas non plus un vaillant héros. Du moins, ce n'était pas comme ça qu'il se sentait. De même que s'il devait agir face à un prédateur par exemple, se serait surtout pour protéger quelqu'un par exemple. S'il n'y a que lui dans le lot, pourquoi se casser la tête ? Autant fuir !

Le dinosaure ne pouvait pas vraiment savoir ce que ressentait la gallimimus durant une course folle mais durant sa réflexion, il semble avoir plus ou moins trouver quelque chose qui s'en rapprochait. "Excitant", "frissons", voilà des termes répétées par la femelle qui venait d'en faire la parfaite définition de son ressenti. Mehen sentit un léger mouvement sur son dos, signe apparemment que Xyria se penchait un peu plus d'un côté que de l'autre. Il poursuivit néanmoins sa marche puisque cela ne le dérangeait pas le moins du monde.

-Alors tu souhaites entrer dans l'histoire ? D'après ce que j'ai lu dans les parchemins, il n'y a que peu de changements, à Dinotopia. Les humains et les dinosaures aiment s'enfermer dans le traintrain. Ennuyeux, en sommes. Les vieux dinosaures du village n'arrête pas de lever les yeux au ciel chaque fois que je me met à courir pour jouer. La tranquillité, qu'ils disent... bah, c'est d'un ennui !

- Hm...Ben euh, ce n'est pas vraiment ça. Enfin si, c'est plus ou moins ça. Moi les découvertes, j'adore ! Et tu ne devrais pas te référer uniquement à ce qu'on voit en surface tu sais. Je suis persuadé que Dinotopia a encore beaucoup de chose à nous révéler !

Probablement que le parasaurolophus rêvait de trop. Mais rien à faire, il voulait laisser libre court à son esprit d'explorateur. Dinotopia ne bougeait pas beaucoup, c'était vrai mais d'un autre côté, ce n'était pas plus mal non ? Les habitants de cette île n'aspiraient qu'à ça : une vie paisible et sans encombre. Durant des milliers d'années, l'île de Dinotopia vivait dans cette harmonie commune et pourtant, de temps en temps il se passait des choses incroyables. Les aventures des célèbres Denison en était une preuve parfaite et celle des frères Scott plus récemment également ! Qui sait ce que l'avenir réservait encore à l'île ? Mehen savait que Dinotopia était unique au monde. Il ne lui en fallait pas plus pour en être fier. Il y a encore tellement de choses inexpliquées sur cette parcelle de terre légendaire. Il ne pense pas tout découvrir, mais plus c'était et mieux c'était. Le dinosaure rêvait du jour où il ferait des découvertes aussi incroyable que celle des Denison !

-Toi, tu es cool. Tu veux faire bouger et changer les choses. J'espère que tu y arriveras !

Mais Mehen nia d'un signe de tête, ce qui agita sa longue crête bleue non loin du visage de Xyria.

- Je ne veux rien changer du tout, fit-il, Dinotopia est très bien ainsi. Disons que c'est plutôt ma vie que je fais tout pour la rendre palpitante. Mais merci beaucoup de tes encouragements. Il y en a pas beaucoup qui croient en moi. Et toi, eh bien j'espère que tu deviendras une gallimimus hors pair !

La conversation baissa néanmoins d'un ton quand Mehen avoua à la femelle qu'il était orphelin. Ca l'attristait un peu, mais pas autant qu'un autre car après tout, il ne savait pas si ses parents étaient vivants ou non et ne pouvait que le souhaiter. Optimiste, le dinosaure leur souhaitait d'être en train de vivre heureux quelques part sur l'île. Qui sait, à force de voyager, il leur tombera peut-être dessus ! Peut-être que ça s'était déjà produit d'ailleurs, et ce, sans qu'il le sache évidemment puisqu'il ne les avait jamais vu. Les mammifères avaient plus de chances. Eux, ils étaient obligés de voir leurs parents au moins une fois dans leur vie.

- Ne t'excuse pas voyons, fit le reptile, ce n'est pas grave.

-C'est monstrueux, d'abandonner un œuf ! Mais... j'imagine qu'elle avait de bonnes raisons.

- Possible, je doute le savoir un jour.

L'humeur revint en plus joyeuse une fois le sujet de Xyria évoqué. Mehen n'en croyait pas ses oreilles. "Trop de cran" ? Mais Xyria avait parfaitement raison ! On en avait jamais assez pour se frotter aux carnivores ! Il se mit à rire à la dernière remarque de la saurienne :

- Evite quand même, tu vas avoir des maux d'estomac !

Autant en mangeant de la chair animale que de manger une bestiole aussi acariâtre qu'un raptor ! Par la suite, Mehen était assez curieux vis à vis des humains. Il les aimait beaucoup, comme la plupart des dinosaures herbivores après tout, et se demandait comment ça se passait pour eux dans les armées. C'était ça qu'il trouvait classe d'ailleurs dans ces armées : la cohabitation entre les deux espèces. Obligatoire pour en faire partie. Avec des duos aussi soudés, les carnivores n'avaient qu'à bien se tenir ! Mais Xyria n'avait pas encore d'alter-ego et il trouvait ça un peu triste. M'enfin, ça viendra tôt ou tard !

-Assez bien. Je suis née dans le village, j'ai toujours vécu auprès d'eux, j'ai appris vite à parler leur langage et à les accepter comme n'importe quel dinosaure. Et mes deux parents avaient des cavaliers...Cela-dit, je trouve les mammifères un peu lents.

- Bah, ils ne sont pas conçu comme toi pour la course ! Tu sais bien que les humains travaillent de la tête, pas des muscles !

Soudain vint une conversation qui ne manqua pas de surprendre le saurien. En effet, Xyria évoqua un drôle de souvenir lorsqu'elle apprit qu'il était le gérant du musée des Humains à Waterfall City.

-Ah ah ! C'est drôle : j'ai eue ma première mission dans ce musée, justement. Enfin, si on peut appeler ça comme ça... un dolphinback avait volé un objet... un téléphon portatif, ou un truc du genre. J'ai aidé à le retrouver, mais il trouvait que l'objet lui appartenait d'avant son naufrage. Mh... c'était un humain, qui tenait le musée, à l'époque.

- Oh vraiment c'était toi ?! s'exclama le parasaurolophus en se redressant subitement sur ses pattes.

Il fut un peu brutal. La malheureuse gallimimus fut renversée à terre malgré lui. Mehen fit volte-face, embarrassé en la voyant de nouveau contre sol.

- Oups ! fit-il en se triturant les doigts mal à l'aise, désolé !

Il espérait ne pas avoir aggravé son entorse ! Néanmoins il empressa de corriger sa faute en permettant à nouveau à la jeune femme de remonter sur lui, lui promettant évidemment de ne plus recommencer.

- Je connais très bien l'ancien gérant, expliqua t-il ensuite, c'est un ami très cher et il m'avait effectivement raconté cette histoire. Quelle histoire ! Il paraît que le maire de la ville en personne t'a félicité !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Ven 12 Mai - 22:17

Intéressée, la jeune gallimimus écouta avec une grande attention ce que Mehen avait à lui dire, puis elle fit un signe du museau, bien d'accord avec lui, en lui répondant :

-Oh, je pense aussi que Dinotopia a beaucoup à nous offrir. Il y a tellement d'endroits où nous refusons d'aller simplement parce que c'est dangereux, ou parce que ça cache un secret du passé qui ne devrait pas être dévoilé...

Encore une fois, elle secoua le museau en signe de négation.

-Mais si il y a bien une chose que les histoires de Dolphinback comme les Scott m'ont apprise, c'est que c'est en étant curieux et en découvrant le monde qu'on en apprend le plus et qu'on lui permet d'évoluer. C'est pas parce qu'on est des dinosaures qu'on ne doit pas essayer d'avancer, technologiquement ou historiquement...

Ce à quoi les plus anciens lui auraient répondu : "ah, les jeunes, ils ne peuvent tout simplement pas laisser les choses comme elles sont et rester en place". Et elle, elle se serait amusé à leur répondre : "ah, les vieux, ils préfèrent rester assis à regarder les oiseaux passer que se bouger un peu et s'amuser". Elle se serait bien moquée de la mauvaise réaction de ces derniers...

Quand Mehen nia d'un signe du museau les paroles de la jeune dinosaure bipède, cette dernière se recula pour éviter de se prendre une gifle par sa collerette :


-Eh ! Dit-elle. Fait attention !

Mehen lui avoua qu'il ne voulait rien changer, mais Xyria affirma :

-Oh, que tu le veuilles ou non, si tu fais une grande découverte, tu changeras les choses. Après-tout, ce n'est pas parce que Dinotopia est déjà parfaite qu'elle ne peut pas devenir encore mieux. Il faut être curieux, c'est tout, et il n'y a rien de mieux que les curieux...

Et quand il l'encouragea dans sa voix, elle lui :

-Merci, mais moi, je suis certaine que je le deviendrais. J'ai ça dans le sang...

Xyria décida de ne pas insister plus que nécessaire sur les parents de Mehen. Elle sentait bien que la conversation sur eux le gênait un peu...

Au lieux de ça, elle préféra parler de son courage face aux prédateurs. À sa remarque, elle se mit à rire, puis plaisanta :


-Pas si je m'entraine à manger de la viande avant. J'ai justement un parasaurolophus à portée de dents...

Mehen défendit un peu les humains à ce que lui dit Xyria. Elle admit :

-Oui, mais ils sont aussi bien lent à s'adapter aux conditions de vie de l'armée. Plus que nous, en tout-cas...

Elle haussa les épaules :

-Oh, mais je suis peut-être trop dure, avec eux, parce que je suis trop pressée, dans la vie...

Tien, Mehen connaissait cette histoire ? Xyria ne s'attendait pas à se que ça ait fait assez de bruit pour quelle soit racontée... ni pour qu'elle se retrouve allongée sur le dos, les pattes en l'air.

-Aouch ! Protesta-t-elle.

Mais quand elle vit la gène de son ami, elle lui sourit et lui dit :


-T'inquiète, plus de surprise que de mal.

Et elle se hissa facilement sur son dos, bien que cette fois, elle entoura ses épaules de ses griffes pour se tenir, histoire que l'incident ne se reproduise pas...

Xyria était toute fière de la façon de Mehen de parler de son histoire :


-Oui ! Et je me suis découvert un talent de détective encore insoupçonné ! Dit, ton ami, il s'est finalement remis de la perte de son télétone ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Lun 15 Mai - 22:58

Mehen était aux anges d'apprendre que Xyria avait à peu près tout autant de curiosité vis à vis des trésors que pouvait encore offrir l'île à ses habitants. Elle parla alors des endroits dangereux, ce qui avait l'air d'être une banalité pour elle. Mehen avait déjà eu pas mal de déboires en jouant aux explorateurs donc ce n'était pas forcément le danger qui lui faisait rebrousser chemin mais il gardait néanmoins un minimum de bon sens. Un dinosaure tel que lui aurait bien du mal par exemple à explorer le désert ou les Montagnes Oubliées sans risquer de cuir ou de geler sur place. Ce n'était pas pour rien que le désert s'appelait le désert et que les montagnes étaient habitées par des mammifères. Sûr qu'il fallait des poils pour vivre là où il faisait froid. Enfin, quand bien même, qu'elle idée de vivre dans le froid alors que tout le reste de l'île bénéficiait d'un parfait climat fort agréable ! Par la suite, la femelle mentionna ce qu'elle avait retenu des histoires des célèbres frères Scott. A nouveau, le dinosaure était bien d'accord avec elle.

- Bien sûr, bien sûr ! répondit-il, il paraît même que c'est là notre principale raison de notre survie. Tu sais, enfin, je ne sais pas si on te l'a appris à l'école mais avant il y avait des dinosaures partout sur la planète mais tous ont disparu sauf nous notamment parce qu'on a su évolué et nous adapter avec la nouvelle espèce dominante.

Soudain, Xyria le rappela à l'ordre, manquant de peu de se prendre sa crête dans le museau. Oups ! Décidément, Mehen était trop enthousiaste des fois quand il s'exprimait ! Il ne s'en rendait pas toujours compte. La gallimimus insista néanmoins sur le fait que si Mehen venait à découvrir quelque chose d'important, cela changera des choses. Le parasaurolophus n'en était pas aussi convaincu même si ça lui ferait grandement plaisir de provoquer quelque chose de positif. Tout dépendra de ce qu'il trouvera. Pour le moment, il se contentait de petits objets qu'il ramassait des épaves pour embellir son musée. Des fois, il en trouvait aussi à l'intérieur de l'île, des objets que les Dolphinbacks laissaient lorsqu'ils découvraient Dinotopia. Des fois, il avait aussi droit à de généreux dons et les propriétaires d'objets lui expliquaient même le fonctionnement et l'utilité. Le dinosaure encouragea Xyria à réussir sa vie dans le domaine qu'elle visait. Il ne doutait absolument pas de ses capacités. Elle avait l'air déterminée et courageuse, même si elle semblait également avoir encore beaucoup à apprendre. Ca viendra en temps voulu ! Il en fallait bien des Gardiens d'Habitat pour secourir les petits curieux tels que lui !

Tandis que le parasaurolophus continuait d'avancer sans contrainte, il retourna sur le ton de l'humour en parlant des carnivores. Il ria lorsque Xyria suggéra de s'entraîner d'or et déjà à le manger. Heureusement que ce n'était qu'une blague ! Lui ne se sentait parfois pas aussi courageux que la jeune femelle face à un prédateur ! La gallimimus trouvait les humains trop lent, du moins sur l'entraînement dans son camp apparemment. Elle en vint finalement à se demander si ce n'était pas elle qui était trop dur avec eux.

- Peut-être bien aussi, commenta le dinosaure.

Tout à coup, à nouveau emporté par son enthousiasme, Mehen fit tomber la jeune reptile de son dos, pas volontairement bien sûr. Il fut bien surpris de ce résultat, mais également bien mal à l'aise. La pauvre ! Comme si elle n'avait pas déjà assez mal comme ça. Mais heureusement, il fut soulagé de voir que son état ne s'était pas aggravé et qu'elle ne lui en voulait pas plus que ça. Ca aurait bête, de détruire leur relation nouvelle par une maladresse stupide de sa part. Xyria remonta sur lui sans crainte. Mehen était comblé, elle lui faisait assez confiance pour retenter le coup ! Mais...Pas assez peut-être pour ne pas s'agripper un peu plus à lui au cas où.

-Oui ! Et je me suis découvert un talent de détective encore insoupçonné ! Dit, ton ami, il s'est finalement remis de la perte de son télétone ?

- Téléphone, corrigea le saurien, TE-LE-FONE. T-E-L-E...euh...P et H je crois...Qu'elle langue étrange tout de même ces humains...Hm...Mais oui ne t'en fais pas il s'en ai remis. Il en a d'autres de toute façon. Enfin, J'EN ai d'autre maintenant puisque le musée est à moi à présent. Maintenant lui ne se fait plus trop de soucis pour ce qui s'y trouve va. Mais depuis que j'ai repris les rênes en tout cas, je n'ai pas eu le moindre soucis avec !

Mehen grimpa une colline qui bloquait la vu de l'horizon. Marcher dans cette herbe abondante était vraiment agréable sous les pattes, même avec un poids sur le dos. Il prenait son temps également. Non pas qu'il faisait patienter volontairement son hôte, ni même qu'il voulait qu'elle souffre plus longtemps, mais cette balade lui permettait de bien bavarder avec elle. Il était ravi de l'avoir rencontrer. Il partageait beaucoup de points commun et la conversation était bien rythmée. Cela lui changeait un peu. Il y avait pas mal de monde à Waterfall City trop occupé par leur affaire pour se permettre de l'écouter et de bavasser avec lui pendant des heures. Dommage, parce que lui aimait bien ça ! Au sommet de la colline, la vue était tout aussi splendide. Devant les deux amis se poursuivait les grandes étendues sauvages et vertes à perte de vue. Dinotopia était si magnifique comme île ! Dommage était de penser, selon les dires de Dolphinbacks, que le monde extérieur était en train d'être de moins en moins beau à cause des humains qui construisaient partout.

- Oh tiens regardes ! fit le saurien, ça ne serait pas le camp là-bas ?

Effectivement, au loin on pouvait reconnaître des gens et d'autres silhouettes plus imposantes : des gallimimus. Ils étaient ensemble et parfois en groupe, autour de cabane de bois qui prônaient au centre de la plaine. On voyait des troupes s'éloigner du camp pour aller on ne savait où et d'autres qui revenaient au camp après une excursion encore on ne savait où. Ca bougeait comme dans une fourmilière et ça allait vite ! Mehen s'arrêta un instant pour admirer tout ça. Vu de loin et de haut, c'était encore plus impressionnant. On ne distinguait aucun visage. Juste des silhouettes différentes qui se déplaçaient en parfaite harmonie. Il sourit.

- Bon, fit-il, allons-y !

Il descendit délicatement le versant de la montée. Ca allait être la première fois qu'il allait entré dans le camp. Ca ne serait pas aussi impressionnant qu'une grande ville mais ça valait le coup d'oeil quand même ! Ah la vie à la dur, au milieu de nulle part...Ca devait être une sacrée expérience !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Mer 17 Mai - 16:40

Mmmh... c'était elle, ou Mehen était en-train d'adopter une "voix de professeur", dans sa réponse, après qu'elle lui eut parlé des frères Scott ? Elle écouta ce qu'il avait à lui dire...

Puis lui répondit :


-Hum... et bien, j'avoue que dans mon école, on apprend que peu de choses sur le monde extérieur. J'ai appris que ses habitants étaient étranges, qu'ils aimaient la violence comparée aux dinotopiens, mais qu'ils avaient aussi une avancée technologique supérieur à la notre. Mais maintenant que tu m'en parles...

Elle se gratta le museau :

-Mon professeur ne m'a jamais parlé des dinosaures se trouvant au-delà du récif de l'effroi. Pourquoi tu dis ça ? Il n'y pas de dinosaures, au-delà ?

Dans son esprit, il avait toujours été logique que les dinosaures régnaient sur le monde, même au-delà de Dinotopia, même si les dinosaures de là-bas devaient être aussi bizarres que les dolphinback. Elle ne s'était, d'ailleurs, jamais demandé pourquoi aucun dinosaure n'était jamais un dolphinback, mais maintenant qu'elle y réfléchissait...

Mehen confirma à Xyria qu'elle était peut-être bien trop dure avec les humains. Elle avoua :


-Je vis toujours à trois-cent à l'heure, c'est pour ça que les anciens me disent trop pressée. Il faudrait peut-être que je ralentisse pour me mettre au niveau des humains. Il faudra bien, de toute-façon, quand j'aurais un cavalier...

Malgré l'incident, Xyria n'en voulait pas à son nouvel ami. Elle avait vu bien pire que cette petite chute. Bon, elle ne tentait pas le tyrannosaure et se retenait un peu plus, maintenant, mais il lui en faudrait plus pour lui faire le museau.

Et par la suite, il lui donna un petit cours de dialecte... :


-Té-lé-fo-neuh, répéta-t-elle. Ah oui, c'est vrai. Attend...

Elle cligna des yeux :

-P et H font F, chez eux ? Quelle drôle de façon d'utiliser des lettres. Ce doit être compliqué, à écrire. Encore une drôle d'invention du monde de l'extérieur, ça.

D'autres téléphones ?

-Ah bon ? Demanda Xyria. Quand j'y suis allé, c'était une pièce unique, dans la collection. Ils se sont multipliés, entre-temps ?

Elle sourit :

-Ou alors, c'est ta passion pour l'exploration qui t'a permis de mettre la patte sur plus d'objets particuliers humains ?

Après avoir montée une falaise, il put voir enfin le camp gallimimus. Xyria était rapide, mais tout-autant que ses autres semblables. Et elle avait beau trouvé les humains lents, ceux qui vivaient auprès d'eux avaient su adopter un rythme plus ou moins proche de celui de son espèce... :

-Oui, c'est bien là, dit-elle. Tien...

Elle remarqua l'arrivée d'un grand gallimimus monté par un humain à la peau bronzé, suivit de plusieurs enfants dinosaures :

-Le commandant Sor est revenu de sa tournée d'inspection avec de nouvelles recrues. C'est mon instructeur, il s'occupe avec son cavalier de rassembler les petits qui ont le potentiel pour entrer dans l'armée.

C'était lui qui avait donné son accord pour qu'elle entre dans l'armée. Elle fit la grimace :

-Je l'entend déjà me crier dessus pour mon imprudence. Oui, allons-y. Plus vite on y sera, plus vite les autres arrêteront de se moquer de moi...

Une fois au bas de la falaise, un groupe de gallimimus quitta à toute vitesse le camp et couru vers eux... :

-N'est pas peur, dit-elle, ils viennent juste à ta rencontre pour voir ce que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Ven 19 Mai - 15:43

Etant son aîné, il semblait normal que Mehen en sache d’avantage sur certaines choses. Il espérait néanmoins ne pas être trop « lourd » à supporter pour la jeune femelle. Jouer les professeurs n’était pas du tout son truc malgré son métier –ce pourquoi il valait mieux se référer aux pancartes de son musée plutôt qu’à lui- Le dinosaure restait assez modeste quant à son savoir même s’il aimait bien se rendre utile en répondant à des questions. A cela, la gallimimus blessée lui annonça que le monde extérieur n’était pas un thème très développé dans l’école où elle était. En même temps, ce n’était peut-être pas des connaissances nécessaires pour faire ce qu’elle voulait faire aussi. Mais un peu de culture générale, cela ne faisait pas de mal non plus. Elle savait néanmoins que c’était un monde bien différent de cette île, où la violence régnait et était aimé de ces gens-là. Hm…Mehen n’était pas convaincu que la violence pouvait être aimé. Comment pouvait-on aimé la violence ? Peut-être que ces gens-là n’avaient pas le choix ? Il paraît qu’il y avait beaucoup de guerre chez eux. Pourquoi c’était si difficile pour eux de vivre en paix comme ici ? Ca n’avait pourtant pas l’air compliqué d’être heureux. Il devait vraiment y avoir quelque chose qui ne tournait pas rond là-bas. Elle parla également de leur technologie. Ca, Mehen pouvait le confirmer avec tout les bidules qui se trouvaient dans son musée. Même si la majorité ne fonctionnait plus, cela prouvait les avancées technologiques de ces humains extérieurs.

-Mon professeur ne m'a jamais parlé des dinosaures se trouvant au-delà du récif de l'effroi. Pourquoi tu dis ça ? Il n'y pas de dinosaures, au-delà ? demanda alors Xyria.

- Oh ? fit Mehen, désolé, je pensais que tu le savais.

Ce n’était pas un sujet très appréciable à aborder. Savoir qu’ils étaient des survivants sur une île était assez désolant, même si la vie ici était paradisiaque. Mais Mehen avait bien apprit ses leçons –il avait bien cherché aussi- et connaissait donc le fin mot de l’histoire.

- Eh bien donc en fait, il n’y a pas de dinosaures ailleurs que sur Dinotopia, expliqua donc le parasaurolophus, c'est pour ça qu'on a tendance à effrayer les nouveaux Dolphinbacks. Longtemps avant l’arrivée des humains sur Terre, un cataclysme aurait tué tous nos ancêtres, sauf ceux qui se trouvaient ici car ils ont pu se cacher dans une caverne. Tu sais ? La caverne aux roches solaires que les frères Scott ont découvert il y a plus de dix ans ? Il paraît que c’était une grosse météorite qui est tombé du ciel !

L’hypothèse voulait même que ce soit cette même météorite responsable de l’anéantissement des dinosaures sur la planète mais ça, ça resterait difficile à confirmer pour le moment. Xyria était un peu inquiète d’être aussi rapide finalement, elle pensait que son futur cavalier ne suivrait pas.

- Bah, fit Mehen, ce ne sont pas eux qui courent de toutes façons ! Et puis, c’est bien parce que vous êtes rapides que vous avez été affiliés en Gardiens d’Habitat, non ?

Tout comme Mehen, la femelle était assez confuse dans l’utilisation des lettres humaines pour un mot. Le langage humain était déjà assez compliqué en soi, mais le dinosaure trouvait leur écriture encore pire.

- Les humains sont des animaux compliqués, finit par répondre le saurien.

-Ah bon ? Quand j'y suis allé, c'était une pièce unique, dans la collection. Ils se sont multipliés, entre-temps ?

Mehen nia d’un signe de tête.

- Ce téléphone précisément était unique, répondit-il, mais il en existe beaucoup de sortes différentes ! Des tailles, des formes, des couleurs…Bref, et surtout celui-ci fonctionnait encore. En général, ils ne marchent plus à cause de l’eau de mer. Mais le musée possède beaucoup d’autres pièces de ce genre. Apparemment, c’est un objet très commun chez les humains. Tout le monde en a.

-Ou alors, c'est ta passion pour l'exploration qui t'a permis de mettre la patte sur plus d'objets particuliers humains ?

- Plus ou moins. J’ai toujours rêvé d’aventure, depuis que je suis tout petit. Mais c’est en rencontrant Aaron, l’ancien gérant du musée, que j’ai pris goût à la recherche d’objets humains. Je l’ai rencontré durant mon vagabondage, il fouillait les épaves pour trouver des choses intéressantes pour son musée. Pendant un temps, on a fait chasse ensemble jusqu’à ce qu’il me cède la place et parte faire cavalier seul je ne sais où.

Mehen ne s’inquiétait pas vraiment pour son ami qui revenait parfois dans la capitale pour prendre de ses nouvelles où lui faire cadeau de ses trouvailles. Au final, Aaron avait toujours été une âme solitaire qui vivait dans son petit monde à lui. Xyria confirma la vision de Mehen au sommet de la colline. C’était bien le camp des gallimimus. Comment se tromper après tout en les voyant tous gambader en contrebas ? Elle reconnut alors le chef du coin au loin, accompagné d’autres gallimimus bien plus jeune que la femelle. Mehen écoutait attentivement les explications de son amie en scrutant tous ceux qu’il pouvait voir en bas. Il sourit amusé en entendant la bipède se plaindre d’avance des réprimandes que son supérieur risquait de lui donner. Sur ce, Mehen ne se fit pas prier pour reprendre la marche, descendant avec prudence la colline herbeuse. L’approche du grand parasaurolophus vers le camp attira rapidement l’attention de tous. Mehen ne cherchait pas non plus à être discret. Surtout avec Xyria sur le dos. C’est alors qu’il s’arrêta en voyant débouler dans sa direction une troupe de gallimimus à vitesse grand V.

-N'est pas peur, rassura la femelle, ils viennent juste à ta rencontre pour voir ce que tu veux.

Les gallimimus étaient, selon Mehen, des dinosaures relativement inoffensifs. Néanmoins, ceux-là étaient entraînés exprès pour savoir se défendre contre tout et n’importe quoi. Etre encerclé d’un tel troupeau pouvait se révéler du coup moins rassurant. Mais Xyria était formelle. Mehen attendit donc que les autres viennent le rejoindre.

- Bonjour, salua-t-il joyeusement, je viens vous ramener l’une des vôtres qui s’est malencontreusement blessée et que j’ai croisé sur mon chemin.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Dim 21 Mai - 7:39

Non, ça allait. Mehen adoptait un ton de professeur, mais plutôt dans le sens où cela amusait Xyria. Autrement, il n'était pour le moment pas lourd et agaçant, au contraire : elle le trouvait intéressant. Ce qu'il lui apprenait sur le monde extérieur nourrissait sa curiosité naturelle. Certes, ça ne lui serait jamais d'une grande utilisé... mais c'était toujours bien de savoir certaines choses. Si il se mettait à adopter un ton monotone en donnant des explications qu'elle n'avait pas demandées, là elle trouverait qu'il commençait à devenir ennuyeux... mais pour le moment, elle appréciait sa conversation.

Xyria écouta l'histoire de Mehen en clignant des yeux... :


-Ouah, fit-elle, c'est... assez déroutant.

Elle se gratta le museau, toute gênée, et avoua :

-J'ai entendu parlé de l'histoire de ce cataclysme qui a forcé les dinosaures à se cacher dans la caverne, bien-sûr, ça fait parti de l'histoire-même de notre monde. Mais de là à penser que ça avait tué tous nos ancêtres hors de l'île, je ne m'attendais pas à ça.

Les professeurs des plaines enseignaient juste ce qu'il fallait de l'histoire. Après, ils se concentraient surtout sur "comment trouver de la nourriture", "comment survivre aux prédateurs", ou encore "apprendre à se défendre.

Ignorant que ces derniers étaient apparus bien après cet événement, elle demanda :


-Mais comment se fait-il que des humains aient pu survivre alors que tous les dinosaures sont morts ?

Ce n'était pas que Xyria était inquiète... juste intriguée, on va dire. Mais Mehen, avec sa remarque sur leur vitesse, lui retira tous ses doutes. Elle sourit et lui répondit :

-Oui, tu as raison. Et ça, personne ne pourra nous la retirer. L'humain que je choisirais... ou qui me choisira...

Enfin, tous les liens ne se passaient pas de la même façon.

-Bref, il faudra qu'il suive, mais si il ne suit pas, j'apprendrais à l'attendre.

Mehen lui raconta un peu comment il s'était lié d'amitié avec l'humain qui gérait le musée, et comment il lui avait trouvés quelques objets de plus pour sa collection. Au bout d'un moment, elle sourit, et quand il eut fini, elle lui demanda :

-Dit-donc : ce ne serait pas ton âme-sœur, au final ?

Certains dinosaures et humains se liaient vite d'amitié et devenaient des âmes-sœurs sans tout-de-suite s'en rendre compte...

Inoffensifs ? Mehen ne devrait pas parler ainsi à un gallimimus de l'armée, ou il le prendrait mal, même Xyria. Ils n'avaient peut-être pas de crocs acérés, mais ils avaient des griffes, et la puissance de leurs jambes était telle qu'ils pouvaient tuer un raptor d'un coup de pied bien placé. On avait trop tendance à sous-estimer les herbivores...

"Malencontreusement blessée et qui a croisé son chemin" ? Xyria aurait plutôt dit "malencontreusement blessée en croisant son chemin". Mais elle garda cette pensée pour elle. La troupe s'arrêta face à Mehen et sa cavalière, l'écoutèrent, observèrent un moment la scène en silence...

Puis éclatèrent de rire, faisant des remarques les uns après les autres :


-Ah ah ah ! Voilà comment fini notre meilleur coureuse ?
-Alors, Xyria, tu t'es encore battu contre des raptors invisible dans les plaines ?
-Plus rapide que le vent ? Plus maintenant !
-Zut alors, tu imagines l'horreur de ta situation ? Tu vas devoir prendre... du repos.


Il avait dit ça en prenant un ton d'horreur ironique. Xyria détourna le museau. Ce n'était pas méchant, c'était des boutades de jeunes, la plupart de l'unité, qui n'avait pas de cavaliers, avaient son âge et étaient dans sa classe.

Un se détacha du groupe et s'approcha de Mehen en sortant des plantes de sa sacoche :


-Comment c'est arrivé ? Lui demanda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Dim 28 Mai - 21:16

Xyria avait du mal à y croire. Pas d'autres dinosaures ailleurs sur la surface du globe ? Difficile à croire et pourtant, c'était tristement vrai. Les sauriens de Dinotopia étaient les seuls survivants. Mehen s'étonna plus de l'ignorance de la femelle que des faits réels. Il était persuadé que tout le monde le savait sur l'île. Bon après, si elle avait suivit une école dans une ville, autre que celle de l'armée, elle aurait sûrement appris un tas de choses qu'elle ne devait pas savoir en ce moment même. Et encore. Beaucoup de Dolphinbacks avaient déjà mentionné que si cette île était un jour accessible à tous, il y avait de forte chance pour que le sort des derniers dinosaures devienne funeste. Les humains du reste du monde n'étaient pas les plus respectueux envers la nature et les animaux. Ils avaient tendance à les manger et à les traiter comme des esclaves. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle beaucoup de Dolphinbacks étaient surpris d'apprendre que la viande n'existaient pas dans le menu de l'île, sauf si on était un dinosaure carnivore ! Bien que Mehen était très intrigué par le monde extérieur, il était prêt à laisser cette curiosité de côté pour que l'île et ses habitants soit préservée : jamais le Récif de l'Effroi ne doit disparaître ! Cet endroit était un vrai paradis et il ne fallait pas le perdre. Tout Dolphinback qui s'y échouait était changé à jamais. Ils apprenaient tous le respect et l'harmonie et finissaient toujours par devenir des Dinotopiens digne de ce nom. A quelques exceptions près.

- Hm...fit le dinosaure, les humains n'existaient pas à l'époque où nos ancêtres voulaient la Terre. A vrai dire, les mammifères, il n'y en avait pas beaucoup. Tu vois nos humains qui vivent avec nous ? Eh bien ceux du monde extérieur n'ont jamais vu un dinosaure de leur vie. Enfin, leurs ancêtres je veux dire. Il n'y avait déjà plus de dinosaures quand ils sont arrivés.

Ah que Mehen était fier de son savoir parfois. Et il prenait un grand plaisir à le partager avec Xyria. De quoi combler les lacunes historiques de cette dernière même si cela n'allait pas lui servir à grand chose dans l'armée.

- Tu devrais lire un peu plus durant ton temps libre, ajouta le parasaurolophus, à la bibliothèque de Waterfall City, il y a plein de parchemin qui traitent sur le sujet.

Mehen sourit à la remarque de Xyria sur les humains. Sûr que quand elle s'en trouvera un pour devenir son alter-ego, ils se compléterons de toute manière. Quand de pareils liens se créaient, il ne fallait pas trop s'inquiéter de l'avenir. Les alter-ego étaient de toute façon fait pour être ensemble. En parlant de ça, la femelle demanda si Aaron n'était pas l'âme-soeur de Mehen. Ce dernier pouffa de rire.

- Eh bien figures-toi que non ! Malgré nos points communs, nous n'avons finalement pas eut ce lien. Notre relation n'était pas aussi forte apparemment. Et c'est vrai que même si nous nous entendons bien, ce n'est pas au point d'aller jusque là. Crois-moi, si tel aurait été le cas, il serait encore avec moi au musée, ou alors je serais encore avec lui quelque part. Je n'ai encore jamais fait la paire avec un humain.

Les deux protagonistes arrivèrent au camp. Encerclé par les camarades de Xyria, Mehen tenta au mieux d'expliquer sa présence et l'état de sa nouvelle amie. Soudain, ce fut le fou rire pour les jeunes dinosaures face à eux. Tous se moquèrent de la malheureuse femelle et prirent un malin plaisir à la taquiner. Mehen leva les yeux au ciel. Quelle humiliation. Il n'aimerait pas être à sa place ! C'est alors que l'un d'eux demanda des détails sur l'incident. Mehen fut déjà un peu plus embarrassé. Il se passa une patte derrière la crête.

- Oh ehm...C'est allé si vite que je n'ai pas vraiment bien vu, hmmm...Il est possible qu'elle soit mal tombée en essayant de m'esquiver car je me trouvais par hasard sur son chemin de course.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Lun 5 Juin - 11:49

D'un autre côté, Xyria trouvait que beaucoup de choses que les dinotopiens, saurien et mammifères, apprenaient dans les écoles des grandes villes comme celle de la capitale, étaient inutiles pour vivre. Savoir trouver sa nourriture, se défendre quand c'était nécessaire, la géographie de l'île pour ne pas se perdre ou se retrouver sur un territoire dangereux ou interdit, écrire et compter, bon, c'était fort utile... mais connaître l'histoire du monde et de celui de l'extérieur ? C'était plus fait pour les musées et les curieux, à ses yeux, les écoles devraient se concentrer sur des choses plus importantes. Mais bon, ça, c'était son avis personnel... la jeune dinosaure était une campagnarde, au final, comparer aux habitant de Waterfall City. Elle n'avait pas les même priorités qu'eux.

Xyria cligna des yeux d'un air hébété à ce que lui appris Mehen sur le passé... puis souffla :

-Pfiou, et bien ! Les habitants de la ville en savent bien plus que nous sur ce genre de choses. C'est assez intéressant, quoi que difficile à imaginer.

Oui, "intéressant", comme elle le disait... pas vital, c'était la raison pour laquelle elle n'avait aucune honte de ne pas l'avoir su.

A son conseil, elle avoua :


-Mh... je vais y réfléchir. Mais je t'avoue que niveau lecture, je préfère les documents sur les meilleurs techniques de course et les journaux historiques des meilleurs membres de l'armée.

Elle eut un petit sourire :

-Oh... et les récits épiques d'aventuriers, les légendes d'aventures, c'est mon pêché mignon. Mais bon, c'est sûr, c'est moins éducatif que les écrits historiques.

Mmmh... étrange, à sa façon de parler de lui, elle aurait pourtant juré que Mehen et Aaron étaient fait pour être ensemble. Mais l’amitié pouvait être puissante, visiblement, même sans un tel lien. Elle n'avait juste pas l'habitude de côtoyer autant les humains que lui...

Du-coup, elle haussa les épaules et demanda :


-Et alors, tu en veux un, d'alter-égo ?

Car bien que beaucoup souhaitaient en avoir un, certains préférés une vie tranquille seuls et vivaient très bien ainsi...

Malgré la gêne et la phrase vague du parasaurolophus, les camarades de Xyria comprirent... et tous se mirent à-nouveau à rire :


-Xyria n'a pas encore fait attention aux obstacles.
-Vous n'avez pas à vous en vouloir. Quand elle court, elle voit jamais rien.
-Oh, tu peux parler ! Protesta Xyria. Tu t'es prit combien d'arbres, depuis qu'on est entré dans l'armée ?


Le gallimimus qui avait posée sa question à Mehen mâcha un instant les plantes pour en faire une patte visqueuse, puis commença à l’étaler sur la patte blessée. Xyria frissonna :

-C'est visqueux !
-Chochotte...


Puis il se tourna vers Mehen :

-Vous pouvez la porter jusqu'au centre du camp, à la cabane médicale ?

_________________
@ Merci beaucoup à notre divinité pour cette magnifique signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehen

avatar

Messages : 88
Points : 41
Date d'inscription : 05/11/2016

Feuille de personnage
Age: 26 ans (depuis le 06/11/2016)
Espèce (pour les dinosaures): Parasaurolophus
Métier / rôle / étude: Gérant du Musée des Humains

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Lun 5 Juin - 21:27

De là où il était, Mehen ne pouvait apercevoir le visage stupéfait de la gallimimus qui en apprenait de biens bonnes. Il préférait de loin regarder devant lui, histoire d'éviter une nouvelle chute à la saurienne. Il était suffisamment maladroit pour en être capable. Xyria avoua que les habitants des villes en savaient beaucoup plus. C'est un peu normal. Ils n'avaient nullement besoin d'apprendre des éléments de survie par exemple. Les écoles et autres académies étaient là pour leur apprendre une multitude de chose qui ne dépendaient pas forcément du métier que les jeunes auront à faire plus tard. D'ailleurs, ce fut la raison pour laquelle Mehen conseilla à la jeune femelle d'aller faire un tour à l'occasion à la bibliothèque de la capitale. C'était le meilleur endroit pour enrichir sa soif de connaissance. Lui même y allait souvent dès qu'il en avait la possibilité. Il n'était pas contre un brin de lecture de temps en temps et c'était bien pour lui qui se passionnait de tout. C'est alors que Xyria lui fit part de ses préférences de lecture. Hm ? Mehen doutait qu'il y avait des bibliothèques dans le camp de gallimimus, ni même dans les villages aux alentours qui étaient trop petits pour ça. De toute façon, rien n'égalait le contenu de la Grande Bibliothèque de Waterfall City.

- Eh bien, il y a tout ça là-bas aussi, annonça le parasaurolophus, enfin, je ne sais pas pour les techniques de courses parce que je n'en fais pas mes lectures préférées, mais je sais qu'il y a absolument de tout là-bas. On est très bien servi aussi au niveau des récits d'aventures. Tu dois sûrement connaître le grand Arthur Denison non ?

Qui ne le connaissait pas ce gars là ? Il était entré dans la légende de l'île avec son fils.

- Son célèbre journal de bord se trouve également à la bibliothèque de Waterfall City. On ne peut pas le louper, il est exposé en vitrine ! Il suffit de demander la consultation de cet ouvrage au bibliothécaire, mais à part ça, il est disponible pour tout le monde ! C'est sûr que c'est moins éducatif, mais grandement passionnant.

Le trajet se poursuivit dans les vastes contrées verdoyantes des plaines. La conversation tourna sur un ami de Mehen et ancien maître du musée des humains. Malheureusement, les deux amis n'étaient pas alter-ego pour autant, et n'auraient sûrement pas pu l'être à l'avenir si c'était pour toujours vivre séparément. Une séparation qui ne dérangeait nullement le dinosaure, du moment qu'il revoyait son ami de temps en temps pour s'assurer qu'il allait bien. C'était bien parce que la séparation n'était pas insupportable qu'il pouvait aisément savoir que le lien des âmes-soeurs ne s'était pas formé entre eux. Toujours aussi curieuse, la bipède lui demanda alors s'il désirait avoir un alter-ego humain. Mehen ne répondit pas tout de suite, cogitant un moment sur la question.

- Hm...Je ne sais pas, fit-il finalement, ça a l'air bien en tout cas non ? Je pense que tu seras plus à même de répondre à ça quand tu en aura un toi même, en ce qui me concerne, faut dire que ça comblerait agréablement mes instants de solitude.

Au camp des gallimimus, Mehen eut un peu de mal à expliquer ce qui était arrivé. Il ne voulait pas faire jeter toute la faute sur Xyria, mais n'avait pas trop envie d'être vu comme un gros boulet non plus. Il arriva plus ou moins à dire ce qui s'était passé et attendait à présent le verdict des jeunes bipèdes devant lui. A nouveau, ce fut des éclats de rire qui fusèrent, tous sur la malheureuse victime qui était sur son dos. Il esquissa un sourire en écoutant les brimades et la défense de Xyria sur ses camarades. On ne s'ennuyait jamais avec des gallimimus ! L'un des dinosaures appliqua un remède à base de plante mâchée sur la patte blessée de la jeune femelle qui ne manqua pas d'exprimer son dégoût. Ah bah c'était ça ou avoir mal encore longtemps !

- Si tu veux guérir le plus vite possible, tu as tout intérêt à faire quelques efforts, lança malicieusement le mâle en pivotant sa tête vers elle.

Son attention se reportant sur l'autre gallimimus qui lui demanda s'il voulait bien emmener Xyria au centre du camp où il y avait apparemment une cabane médicale.

- Bien sûr, sans problème, répondit Mehen avant de s'enfoncer dans le camp des coureurs.

Il y croisait autant de dinosaures que d'humains qui le regardaient passé avec curiosité. Quel spectacle étrange il devait faire ! La cabane où il devait se rendre se distinguait heureusement des autres de part sa taille un peu plus imposante.

- Ca doit être là, fit-il avant de pousser la porte et de laisser entrer sa tête pour vérifier s'il y avait quelqu'un, excusez-moi ? Il y a quelqu'un ? J'ai une blessée pour vous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xyria

avatar

Messages : 98
Points : 50
Date d'inscription : 12/03/2017
Age : 26
Localisation : Là où le vent guide mes pattes...

Feuille de personnage
Age: 16 ans (depuis le 14/06/2016)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   Jeu 8 Juin - 18:35

En fait, il y avait bien une bibliothèque dans le petit village où Xyria avait éclot, mais ce n'était clairement pas la plus grande collection de parchemins de toute l'île. Il y avait juste ce qu'il fallait pour apprendre ce qu'il fallait savoir pour vivre sur ces terres, et parfois, quelques contes pour rêver un peu. Pas plus que le nécessaire, et rarement des nouveautés. Et d'ailleurs, si Mehen le lui avait signalé, elle lui aurait dit qu'elle aurait trouvé que les habitants de Waterfall faisaient quand-même une erreur : ce n'était pas parce qu'ils ne menaient pas une vie particulièrement dangereuse qu'ils ne devaient pas apprendre à survivre. Comment feraient-ils si un jour, pour une raison ou pour une autre, ils étaient obligés de se débrouiller seuls, face aux prédateurs ? Si ils se perdaient dans la nature ? Ou pire : si les roches solaires s'éteignaient, comme cela était déjà arrivé, et qu'ils se retrouvaient face à des prédateurs ? Se défendre devrait être un apprentissage obligatoire, même pour les politiciens...

Xyria sourit à la question de Mehen, puis lui répondit :


-Bien-sûr, que je le connais ! Qui ne le connait pas, de nos jours ? Mais son histoire est plutôt racontée dans la matière historique de nos écoles, et parfois autour des feux de camp. On a pas d'écrits sur lui ou sa famille dans notre bibliothèque...

Ce qu'il lui apprit fut effectivement très intéressant. Elle lui répondit :

-Ooouuuhhh... alors, si j'en ai l'occasion, j'irais aussi le consulter. Mais ce n'est cela-dit pas facile d'aller à Waterfall, pour moi. C'est que ce n'est pas à-côté...

Mehen ignorait vraiment si il désirait un alter-égo. Il avouait, cela-dit, que cela comblerait ses moments de solitudes...

Xyria affirma :


-Moi, en tout-cas, je compte bien en avoir un ! Et le plus vite sera le mieux ! Car comme tu t'en doutes, si je veux vraiment devenir une membre de l'armée, il me faut un cavalier...

Elle eut un sourire rêveur, puis ajouta :

-Après, en effet, au-delà de ça, avoir une âme-sœur est le meilleur moyen de toujours avoir quelqu'un auprès de soit pour combattre la solitude, et surtout pour nous comprendre. Tu aurais un compagnon de voyage...

Effectivement, on ne s'ennuyait jamais, avec les gallimimus, surtout avec le groupe qui les entourait. C'était tous des jeunes de l'âge de Xyria, qui n'avaient pas de cavaliers. Et comme tous les jeunes de leur âge, ils étaient taquins, et pouvaient même se montrer agités.

Xyria se plaignit de la pommade qu'on lui appliqua, et Mehen lui fit une leçon de moral. Elle fronça les sourcils et lui demanda :


-Eh ! Mais tu es de quel côté ?!

On demanda au parasaurolophus de mener la blesser à la cabane médicale, au centre du camp. Xyria fronça les sourcils : ils auraient pu demander aux guérisseurs de venir directement ici... mais elle devina que ses amis voulaient l'humilier un peu en la faisant traverser le camp sur le dos de Mehen. D'ailleurs, elle les vit très bien se rassembler pour ricaner, tendis qu'il s'éloignait d'eux. Elle leur tira la langue...

Et durant le chemin, elle dit à Mehen :


-Hum... tu veux pas que je descende ? Je pense que je peux marcher, maintenant...

Quand Mehen passa la tête dans la cabane en appelant, une voix masculine se fit entendre de derrière un rideau :

-Oui, je suis là. Entrez, entrez, je suis à vous dans un instant...

Et on put entendre des bruits de beaucoup qui étaient bougés, dont un qui tomba et se brisa.

-Tiens tiens, fit Xyria. Toujours aussi doué pour ranger ses affaires...

Il y avait plusieurs couches en feuilles, dans la cabane, dont une occupé par un gallimimus plus vieux que Xyria, endormi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entraînement dans les plaines... (PV Mehen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelle vitesse d'entraînement
» Petite question entraînement
» L'entraînement à adopter pour élever son niveau.
» Centre national d'entraînement commando - Collioure (66)
» embuscade dans les plaines et colline de Rhaenys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The legend of Dinotopia :: NORD DE L'ILE :: -
Sauter vers: