AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Mar 30 Oct - 19:06



Sombre Nuit


Le jeune homme avait tout fait pour éviter que son sang ne s'étale sur le sol et ne laisse une piste évidente à l'immonde créature qu'il avait eu la chance de semer et qu'il fuyait depuis un bon moment déjà. Mais même s'il avait réussi à la repousser pour sauver sa vie, cette vermine ne l'avait pas loupé. Jason ignorait le nom du dinosaure concerné. Il n'y connaissait rien. Mais il savait juste que c'était un carnivore. Ce qui était plutôt évident. Il faut dire aussi que traverser le Marais Pluvieux n'était pas la plus brillante des idées qu'il ai eu. Mais bon, ce n'était pas le premier carnivore qu'il croisait dans sa vie et ça ne serait pas le dernier. Malheureusement.

Il était tard. La nuit était déjà tombée et le jeune homme savait qu'il ne pourrait pas aller bien loin dans cet état. Son bras avait été entièrement lacéré par la bête et il s'étonnait de ne pas s'être déjà évanoui suite à la souffrance qu'il ressentait. Il avait dû faire une pause dans sa fuite, sentant justement que sa tête commençait à lui tourner. Il serrait les dents, se retenant de lâcher ne serait-ce qu'un gémissement. Épuisé et vacillant en ressentant ces éclairs de douleur lui parcourir le corps depuis l'impressionnante griffure de son bras, l'adolescent s'épaula à un arbre. Ce n'était pas bon...Pas bon du tout ! Il avait enveloppé son bras blessé comme il pouvait avec du tissu qui s'était coloré du liquide écarlate, mais ça ne changeait rien à la douleur, et rien à la blessure. Ca empêchait juste le sang d'être trop facilement perçu par les nombreux carnivores de cette zone. Il devait quitter ces marais rapidement ! Mais les forces lui manquaient terriblement. Heureusement qu'il avait sa roche solaire avec lui. Sinon il serait depuis depuis longtemps.

Péniblement, il se forçait à avancer. Au loin dans les bois, les rugissements des créatures ne lui disait rien qui vaille. Soudain, avec soulagement, il atteignit enfin la lisière de la forêt, guidé par le bruit de chutes d'eau non loin. Il savait très bien où il était. On ne pouvait passer à côté sans reconnaître le son des cascades. En effet, au loin scintillaient les lumières de Waterfall City. En général, le jeune homme évitait soigneusement les grandes villes. Mais là, il se disait qu'il aurait bien besoin de trouver quelque chose pour apaiser son mal et éventuellement soigner ou aider au soin de cette blessure. Il devait au moins essayer, car cela avait de grandes chances de s'aggraver. Il se doutait bien qu'il y avait des médecins dans ce genre de ville -même si ça ne s'appelait pas comme ça ici apparemment- ou des endroits où trouver des remèdes. Il en avait bien vu dans de petits villages.

Le plus dur restait à faire. Il n'avait pas très envie d'être repérer en ville. A force de détrousser les gens, sa réputation n'était plus à faire ! Et il n'était plus en état de jouer au chat et à la souris avec les gardes de la ville. Il avait tout intérêt à se faire discret. Jason entreprit alors de se rendre vers la ville. Il fit son maximum pour rester cacher dans les ombres, s'éloignant des torches et flambeaux qui éclairaient les rues. Par chance, en cette saison pluvieuse et fraîche -et encore, par chance, il ne pleuvait pas ce soir- il n'y avait pas grand monde dehors à cette heure-ci. Silencieusement, il se glissa comme une ombre sous les fenêtres et les balcons, s'immobilisant parfois dans des recoins sombres quand des passants arrivaient. La douleur de son bras était insoutenable et plusieurs fois il dû se mordre la langue pour retenir une plainte dès que la plaie le lançait. Dès qu'il passait devant une devanture ou un panneau, il s'arrêtait pour observer les vitrines, faute de pouvoir lire les écrits en empreintes de pas. Maudits écailleux. Il s'efforçait ainsi à deviner devant quelle boutique il passait.

L'adolescent, à bout de force, commençait à désespérer lorsqu'il vit au loin un arrangement de jardinières et de pots fleuris. Là où il y avait des plantes, il avait peut-être une chance. Il savait que sur cette île, on soignait par les plantes. Au début, il fut déçu en s'approchant du lieu, songeant que ce n'était qu'un magasin de fleurs. Mais de son oeil habitué d'obscurité, il cru voir au loin à travers la vitre ce qui semblait être des étagères de fioles et de bocaux divers. En tout cas, cette boutique avait tout l'air d'être ce qu'il cherchait. Le jeune homme inspira silencieusement et profondément pour tenter d'oublier son mal alors qu'il fouilla dans son sac à dos de quoi crocheter la serrure. Les serrures de cette île, c'était du bidon. Les gens avaient si peu l'habitude des malfrats que rien n'était sécurisé. Avec un fil de fer ou deux, le tour était vite joué. Et Jason avait très tôt appris à crocheter les cadenas pour blaguer sur les casiers de lycée de ses camarades.

Après s'être assuré que personne ne traînait dans le coin, le jeune homme se mit à l'oeuvre et au bout d'un moment, la porte céda. Il s'empressa d'entrer. Utilisant la lueur de sa roche solaire, il s'éclaira dans la pièce qu'il parcouru d'un rapide regard, grimaçant de douleur. Sur toutes ces étagères, il y avait bien quelque chose qui pourrait l'aider. Il espérait aussi trouver des étiquettes, livres ou notices avec de l'alphabet latin. Ca serait encore mieux ! Fouillant sur les étagères, il sortit quelques fioles ou pot pour les voir de plus près. Il y avait là des mixtures de toutes sortes mais comment trouver ce qui lui faudrait. La douleur l'empêchait de réfléchir convenablement et le pressait. Il se tourna alors vers un bureau qu'il farfouilla, histoire de trouver des notes ou même ne serait-ce que des dessins qui pourraient l'éclairer sur le sujet. La mort ne le prendra pas cette nuit !


codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Mar 30 Oct - 22:22

Comme beaucoup de commerçants, Cornélia disposait d'un petit appartement au-dessus de sa boutique. La jeune femme y vivait la plupart du temps, afin de pouvoir être disponible à toute heure du jour ou de la nuit. Contrairement à certains médecins, la jeune femme n'avait pas d'associé. Elle devait donc prendre en charge les gardes par elle-même. Aussi, si quelqu'un avait besoin d'aide une fois sa boutique fermée, il n'avait qu'à sonner la cloche se trouvant non loin de sa porte pour recevoir le secours dont il avait besoin. Cette situation ne s'était présentée que peu de fois depuis que Cornélia avait repris le Jardin Ombragé, mais la jeune femme se devait de proposer ce service. La maladie n'attendait pas le jour pour frapper, de même que les blessures. Comme les médecins, elle devait se tenir prête à agir si c'était nécessaire.

Malgré cette possibilité, la jeune femme dormait paisiblement. Du moins, ce fut le cas jusqu'à une heure avancée de la nuit. En effet, Cornélia finit par se réveiller. L'Apothicaire avait laissé la fenêtre donnant sur son jardin ouverte. Il s'agissait d'une toute petite fenêtre, mais le vent s'y engouffrant avait tout de même suffit à tirer la propriétaire des lieux de sa torpeur nocturne. S'accoudant quelques instants au niveau de l'appui de fenêtre, Cornélia jeta un regard dans son jardin, profitant de la fraîcheur qui soulevait sa longue chevelure laissée libre. Dans son jardin poussaient de nombreuses plantes, allant des simples aux fleurs d'apparat, avec une certaine complémentarité. Dans l'obscurité ambiante, les différentes couleurs n'étaient pas discernables, mais la jeune femme les connaissait par cœur.

C'est alors qu'un bruit sortit l'Apothicaire de sa contemplation. On aurait un frottement... Non, il y en avait plusieurs. Le bâtiment était assez ancien. Aussi, Cornélia avait l'habitude d'entendre des bruits étranges. Mais aucun d'entre eux ne ressemblaient à ceux-là... Un nouveau bruit la tira de ses pensées. A croire que quelqu'un venait d'ouvrir un tiroir. A cet instant, le sang de la jeune femme se glaça dans ses veines. Il... Il y avait quelqu'un ? Dans sa boutique ? A cette heure-ci ? Non... Elle devait se tromper...

Cornélia s'écarta sur la pointe des pieds de sa fenêtre, tendant l'oreille. D'autres bruits retentirent alors. Il n'y avait plus de doute possible. Quelque chose ne tournait pas rond...Toujours sur la pointe des pieds, la jeune femme se rapprocha de la porte de son appartement, se saisissant de son balai au passage. Ensuite, Cornélia ouvrit délicatement la porte, prenant le soin de ne pas la faire grincer. Empruntant l'escalier dans le silence le plus total, l'Apothicaire ne tarda pas à se retrouver devant une nouvelle porte. Cette dernière menait à la boutique, et était camouflée aux yeux des patients dans l'un des murs, masquée par une grille sur laquelle pendait de nombreux pots de fleurs.

Posant sa main sur la poignée, l'Apothicaire prit une grande inspiration et entrouvrit légèrement la porte. Une odeur de sang lui monta rapidement au nez. Un blessé ? Dans sa boutique ?! Pourquoi n'avait-il pas sonné la cloche ?! La jeune femme n'eut pas le temps de se poser d'avantage de questions, ayant remarqué l'éclat d'une roche solaire non loin de son bureau. Que faire ? Si cette personne était blessée, il était de son devoir de lui porter secours. Mais si ce n'était pas le cas et qu'elle avait affaire à un voleur ? La jeune femme chassa cette idée de son esprit. Elle ne pouvait pas rester les bras croisés !

Forte de cette décision, Cornélia se faufila dans sa boutique, son balai toujours en main. A pas de velours, la jeune femme se rapprocha de l'intrus. L'odeur du sang était de plus en plus présente, et à en juger par la manière dont la personne se tenait, c'était sûrement l'un de ses bras qui était atteint. Un intrus blessé... L'Apothicaire n'avait encore jamais du faire face à une telle situation. Que devait-elle faire ? Elle devait aider cette personne... Mais ladite personne essayait de la dépouiller !

« … Restez où vous êtes... commença la jeune femme, assez fort pour montrer sa présence. Vous perdez bien assez de sang comme ça. Autant vous éviter des douleurs inutiles. »

En disant ces quelques mots, la jeune femme avait raffermis sa prise sur le manche de son balai. L'Apothicaire doutait de devoir en user. A présent, Cornélia était assez proche pour discerner avec plus de précision l'intrus. Il s'agissait d'un garçon. Non, d'un adolescent plutôt. Il avait déjà réunis plusieurs récipients de différentes tailles et de diverses formes. De là où l'Apothicaire se trouvait, elle n'arrivait pas à déterminer leur contenu. L'intrus savait-il ce qu'il faisait, au moins ? Si certaines plantes étaient bénéfiques séparées, mêlées... Leur effet pouvait causer de nombreux déboires aux personnes qui auraient décidé de les utiliser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Mar 30 Oct - 23:10



Sombre Nuit


Pas facile de s'y retrouver quand on y connaissait rien aux plantes. Et malgré tous les tiroirs qu'il pouvait ouvrir, Jason ne parvenait pas à mettre la main sur un papier de sa langue. Il ne comprenait pas ce qui était marqué et c'était bien dommage. Si ça se trouve, c'était des façons d'utiliser les différentes plantes ici présentes. Ou pas. Qu'est-ce qu'il en savait ? C'était peut-être juste des listes, ou des choses inutiles. La douleur n'aidait en rien à sa frustration. Il referma violemment un livre avant de soupirer. Un regard à son bras l'inquiéta. La lueur de la roche solaire qu'il avait posé sur le bureau montrait le tissu gorgé de sang, à deux doigts d'en perler, comme une éponge trop chargée. Jason eut un frisson. Le froid qui prenait de l'ampleur sur lui, certes, mais aussi cette situation. Il n'y avait encore jamais fait face. Jamais encore il n'avait été blessé au point de devoir fouiller chez un apothicaire.

S'appuyant au bureau, il marqua une pause dans ses recherches. Focalisé dessus, il n'avait pas remarqué qu'il n'était plus seul désormais. C'était pourtant rare qu'il baisse ainsi sa vigilance. Aussi, quand une voix retentit soudainement dans l'obscurité de la pièce, l'adolescent sursauta avant de s'emparer précipitamment de sa roche solaire qu'il avait laissé sur le bureau avant de reculer rapidement. Trop rapidement peut-être. Et trop tout court aussi, si bien que son dos cogna l'une des étagères derrière, dans un son de verre signalant les bocaux qui s'étaient légèrement entrechoqués sous la secousse. Ceci réveilla également la douleur de la blessure et cette fois-ci, se fut si soudain, qu'il ne pu s'empêcher de gémir, bien qu'il se rattrapa rapidement, concentré sur celle qui venait de faire si subitement irruption dans la pièce. C'était une femme. Relativement jeune du peu qu'il pouvait en voir et elle tenait quelque chose dans ses mains. Visiblement sortie du lit à en juger par sa tenue, elle était sans doute la propriétaire des lieux. Et mince. Prit sur le fait !

Jason secoua fébrilement la tête, histoire se maintenir bien conscient durant cette phase délicate. Par où était donc passée cette femme ? Il aurait dû faire le tour avant pour s'assurer d'une éventuelle sortie de secours. Mais il ne pensait pas qu'il en aurait eu besoin. Son erreur avait été de penser ça justement. Il jeta un bref regard sur le côté. Il ne savait pas où aller pour s'éclipser de ce guêpier. Il était prit au piège. Pour peu que la femme appelle la garde, il était tout bonnement fini. Jason récupéra sa roche solaire dans la main de son bras meurtri -la main était encore intacte elle au moins- et il profita de son bras en santé pour attraper un bocal au hasard sur l'étagère, seule possible arme qu'il pouvait éventuellement jeter en cas de problème. Bah, la femme avait bien un balai, elle !



codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Ven 2 Nov - 21:46

Prit sur le fait, l'intrus se saisit de la première chose qui lui tomba sous la main. Il s'agissait d'un bocal, l'un des nombreux récipients utilisés par Cornélia lors de la concoction de ses remèdes. L'adolescent croyait-il vraiment que ce bocal ferait une bonne arme de fortune ? A croire que la douleur lui montait à la tête ! Ne voyait-il donc pas qu'il perdait du sang, et que bientôt, il en serait de même pour sa conscience ?!

« Repose ce bocal. commença l'Apothicaire, sur un ton des plus doux. Son contenu pourrait te sauver la vie. Il serait dommage que tu le répandes sur le sol. »

De là où elle se trouvait, la jeune femme ne pouvait pas discerner l'étiquette présente sur le bocal. Mais il y avait tout de même de fortes chances que le liquide puisse être utile dans la situation présente. Et même si ce n'était pas le cas, Cornélia ne tenait pas à le perdre ! Il fallait parfois plusieurs jours de préparation pour aboutir à un remède et la jeune femme ne pouvait se permettre de perdre autant de temps si c'était évitable !

« … Tu as déjà perdu beaucoup de sang, je me trompe ? Je peux t'aider, si tu acceptes de t'asseoir quelques instants pour que je puisse voir ta blessure de plus près. »

L'Apothicaire ne pouvait pas en vouloir au jeune homme d'être entré ici sans son accord. La seule chose qui l'inquiétait à cet instant précis, c'était la santé de l'inconnu. Son devoir était de l'aider, alors soit, il en serait ainsi ! Cornélia lui apporterait tout le secours dont elle était capable, ou elle devrait aller quérir l'aide d'une personne plus compétente qu'elle ! Les choses étaient ainsi faites ! Mais avant de penser à guérir l'intrus, il fallait l'empêcher de perdre connaissance ! Cela ne ferait que rendre les choses plus complexes qu'elles ne l'étaient déjà actuellement !

« Je suis là pour t'aider. Repose ce bocal, et je pose ce balai. » ajouta le jeune femme.

L'Apothicaire était sincère. Ce jeune homme était dans un sale état. Elle n'avait aucune raison de s'en prendre à lui. Cornélia n'en avait pas le droit. Elle se devait de le soigner, pas de le blesser. De plus, la jeune femme ne pensait pas que l'intrus soit un réel danger pour elle. Dans le cas contraire, l'Apothicaire n'aurait pas hésité à aller chercher de l'aide. L'inconnu ne semblait pas l'avoir vue, quand elle était arrivée. Il  lui aurait suffit de se faufiler dans la rue, et le tour aurait été joué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Ven 2 Nov - 23:00



Sombre Nuit


Bon, certes, le bocal, ce n'était pas l'idée du siècle pour se défendre. Mais c'était tout ce qu'il avait trouvé. Et c'était surtout tout ce qu'il avait à sa portée. Mine de rien, avec un bocal, il serait toujours capable d'assommer quelqu'un qui sait. Ca ne valait sans doute pas un balai mais bon. On faisait avec ce qu'on avait. Il n'allait pas risquer de jeter sa roche solaire non plus. Elle était sa seule chance de survie dans les terres sauvages de l'île. C'est alors que la jeune femme face à lui lui demanda de reposer ce bocal qu'il avait prit, suggérant que son contenu pouvait être un remède à son problème. Jason jeta un coup d'oeil au bocal en question. Il ne pouvait pas infirmer ou confirmer les dires de la jeune femme, ni savoir si elle disait la vérité. Mais c'est vrai que si c'était ce qu'il cherchait, se serait bête de l'anéantir...Toutefois, il n'obéit pas tout de suite et reposa de nouveau un oeil soupçonneux sur la propriétaire des lieux. Les doigts du jeune homme se resserrèrent un peu plus sur leur prise suite aux paroles de l'inconnue, crispés. Elle lui proposait de l'aide alors qu'elle venait de le prendre en flagrant délit de cambriolage ? Jason nia d'un signe de tête.

- Je n'ai rien à donner en échange, lâcha t-il alors d'un ton froid.

Durant ses premiers jours sur l'île, on avait signalé à Jason que l'argent n'existait pas sur cette île et que le commerce fonctionnait majoritairement par troc -quelle société primaire !- De toute manière, il n'aurait pas eu plus d'argent que de choses à échanger. Et il n'était pas question qu'il se sépare de la moindre de ses affaires. Aussi, l'adolescent gardait sa position défensive, attentif au moindre mouvement de la personne face à lui. Celle-ci reprit d'un ton calme, proposant même un compromis où chacun devait baisser son "arme". Jason resta silencieux, et observateur, probablement songeur même malgré son bras endolori. Après un moment de réflexion, il abaissa doucement la main qui tenait le bocal sans lâcher l'inconnue des yeux, tâtonnant derrière lui l'étagère. Lorsqu'il dénicha au toucher une place libre, il y reposa le récipient.



codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Dim 4 Nov - 20:50

L'échange était bien la dernière chose que Cornélia avait à l'esprit actuellement ! Ce garçon pensait-il réellement qu'elle le laisserait mourir à petit feu sur le simple prétexte qu'il n'avait rien à lui offrir ? A cette pensée, l'Apothicaire sentit un frisson lui parcourir le dos. Il fallait être fou pour penser une pareille chose ! Il y avait des priorités, et le prix de ses remèdes n'en faisait pas partie dans l'ordre actuel des choses !

« Au vu de ton état, comprends bien que je n'ai pas grand chose à faire de tes possibles ressources ! C'est même le cadet de mes soucis ! » commenta la jeune femme, sur un ton sincère.

En voyant l'intrus reposer le bocal, l'Apothicaire se détendit. Puis, elle se défit également de son arme de fortune, la déposant contre un mur. Bien, l'inconnu semblait avoir compris qu'elle ne lui ferait pas de mal. C'était déjà un bon point. D'un signe de main, la jeune femme indiqua une chaise qui se trouvait non loin du bureau. Sans être médecin, Cornélia avait tout de même des connaissances médicales plus étendues que la moyenne dinotopienne. Aussi, soigner une plaie ne lui poserait aucun problème, de même que la recoudre si cela se révélait nécessaire. Mais au vu de tout le sang que semblait avoir perdu l'adolescent, l'Apothicaire doutait qu'il ne s'agisse que d'une petite plaie qui ne nécessiterait pas de quelques points de suture pour être totalement soignée.

« Installe-toi pendant que je vais nous chercher d'avantage de lumière. Je veux voir l'exacte étendue de ta blessure. »

Sur ces mots, l'Apothicaire s'éloigna, rejoignant son comptoir. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver la roche solaire qu'elle y avait rangé. Une fois en possession de la petite pierre lumineuse, la jeune femme entreprit de réunir quelques bocaux. Si elle ne connaissait pas encore l'exacte nature de la blessure de l'intrus, Cornélia savait déjà qu'il lui faudrait de quoi nettoyer le sang s'échappant de la plaie. Aussi, dans ce but, la jeune femme se munit d'un récipient assez large, dans lequel elle versa un peu d'eau claire. Laissant un morceau de tissu y tremper, l'Apothicaire s'en retourna auprès de l'adolescent. Déposant le récipient sur son bureau et la pierre solaire de façon à éclairer convenablement le lieu où elle se trouvait, Cornélia entreprit ensuite d'essorer le tissu, pour en ôter le surplus d'eau. Une fois qu'elle en saurait d'avantage sur la blessure de son patient, il lui serait possible d'agir pour la soigner au mieux. Mais pour le moment, mieux valait éviter d'y apposer des remèdes qui pourraient aggraver son état au lieu de l'améliorer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Dim 4 Nov - 22:01



Sombre Nuit


Jason avait tendance à l'oublier, ce côté si peu vénal des Dinotopiens. Dans son monde, c'était l'argent d'abord, et après seulement on pouvait manger, être soigné et logé. Mais ici, la jeune femme avait l'air très surprise des paroles du garçon. Ce dernier savait que la tolérance et la paix prônait sur l'île, mais il ignorait encore les détails de leur mode de vie et façon de penser. Aussi, il ne pensait pas qu'ils pourraient faire des choses "gratuitement". Au pire, il y aurait peut-être une dette à payer plus tard. C'est vrai qu'en général, quand quelqu'un était au bord de la mort -et ça ne le rassurait pas de penser ça- il était logique de le sauver d'abord.

- Je n'aurais pas plus à offrir plus tard,
rétorqua t-il alors à la femme.

Mais le temps était de moins en moins à la discussion. Jason s'en rendit compte en sentant à nouveau la tête lui tourner et ses forces l'abandonner. Toutefois, il observa l'inconnue qui consentit à poser le balai qu'elle avait dans les mains. Le jeune homme restait immobile, et puis la jeune femme lui indiqua finalement une chaise à côté du bureau avant d'informer qu'elle devait chercher plus de lumière. Jason n'était pas aussi détendu qu'elle malgré la tournure des événements, mais il sentait qu'il n'avait pas le choix malgré sa méfiance. Toujours sans bouger toutefois, il suivit du regard la propriétaire qui s'en était allé chercher une roche solaire. La pièce était déjà un peu plus visible dans sa globalité avec la lueur des deux pierres ainsi dévoilées. Jason en profita pour y apporter un nouveau regard furtif.

Quand l'inconnue s'éloigna d'avantage pour chercher d'autres choses, l'adolescent se décida enfin à s'approcher de la chaise qu'elle lui avait indiqué plus tôt. Il s'assit sur la chaise, ce qui était un soulagement pour ses vertiges mis à l'épreuve. Il pouvait déjà un peu reposer son corps qui peinait de plus en plus à supporter la douleur et la perte de sang. Toutefois, le jeune homme se refusait néanmoins à baisser sa garde pour autant. Aussi, son attention revint rapidement sur la jeune femme qui était de retour avec un bol d'eau et un tissu mouillé qu'elle posa sur le bureau. Jason ne la lâchait pas des yeux, loin d'être serein et toujours silencieux. Quelle sensation. C'était encore plus stressant qu'un rendez-vous chez le dentiste.




codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Mar 6 Nov - 23:13

Tandis que l'intrus s'installait sur la chaise, Cornélia s'éloignait pour en prendre une pour elle. Les soins seraient plus simples à donner si elle était au même niveau que l'adolescent. Certaines personnes auraient pu considérer Cornélia comme folle, d’accueillir ainsi un voleur. De l’accueillir et de le soigner comme s'il s'agissait de l'un de ses patients. Mais la jeune femme avait prêté serment d'aider quiconque serait dans le besoin. De plus, l'intrus ne s'était pas montré volontairement violent à son encontre. Du moins, l'Apothicaire préférait penser que son comportement méfiant, et son entrée par effraction en ce lieu, étaient dus à la douleur et au stress. Personne ne pouvait se comporter normalement quand il était blessé comme l'était l'adolescent en ce moment.

« Le paiement m'importe peu. se contenta de répondre Cornélia, en déposant sa chaise non loin de l'adolescent. J'ai fais le serment de m'occuper des blessés et des malades qui viendraient chercher mon aide. Tu as venu la quérir, je te l'offre. Personne n'a le droit de te soutirer quoique ce soit, dans ton état. »

Suite à ces mots, Cornélia ôta délicatement le bandage de fortune qui recouvrait la blessure de l'adolescent. Sa peau était couverte de sang, tant et si bien que la jeune femme eu quelques difficultés pour discerner le pourtour de la plaie. Plongeant sa main dans le récipient rempli d'eau, l'Apothicaire y récupéra le morceau de tissu avant de l'essorer et de l'appliquer sur la peau lésée. Cornélia du retremper l'étoffe plusieurs fois dans l'eau avant de réussir à ôter tout le sang présent autour de la blessure, tout en ôtant une partie de celui qui s'en échappait encore. Eh bien, l'Apothicaire se demandait bien comment l'adolescent avait fait pour se retrouver dans un tel état ! De nombreuses lacérations parcouraient sa chair, y creusant de profonds sillons. S'en était presque à se demander comment le garçon avait eu la force de venir jusqu'ici !

« On ne t'a pas loupé, il semblerait... commenta Cornélia, en délassant son morceau de tissu. Je vais devoir suturer ces vilaines plaies. Cela t'évitera bien des problèmes, même s'il va falloir que tu ménages ton bras et que tu changes souvent de bandage, pour éviter les infections. »

Mais avant de penser à suturer les chairs lésées, la jeune femme devait encore les désinfecter et s'assurer que rien n'entraverait la guérison de l'adolescent. Pensive, Cornélia quitta sa chaise, s'en retournant derrière son comptoir. Une fois que les lacérations seraient propres, il lui faudrait aussi s'assurer qu'elles n'avaient pas fait trop de dégâts ou qu'elles ne contenaient pas de corps étrangers. Et si cela se révélait être le cas, l'Apothicaire ne pourrait pas faire grand chose pour son patient. Il lui faudrait l'aide d'un médecin, qui pourrait réparer les parties lésées avant de refermer les plaies.

Après quelques instants passés derrière son comptoir, Cornélia revint auprès du blessé, les bras chargés de plusieurs pots différents. Pots que la jeune femme déposa délicatement sur son bureau, dans un ordre bien précis. Ce rangement lui éviterait de chercher le remède dont elle aurait besoin. A l'aide d'un tissu propre, la jeune femme récupéra un peu de liquide dans le premier des pots. Il s'agissait d'une décoction de fleurs de souci, un très bon désinfectant. Une fois l'étoffe suffisamment imprégnée, l'Apothicaire l'appliqua sur la peau lésée avec délicatesse.

« Le souci va désinfecter tes plaies. Je dois aussi m'assurer qu'elles ne renferment pas des corps étrangers. commenta la jeune femme, tout en continuant de désinfecter les blessures. Mais dis-moi, comment t'es-tu retrouvé dans cet état ? »

Cornélia savait que la discussion pouvait détendre une personne blessée. Du moins, dans certains cas. L'adolescent pouvait tout à fait ne pas être réceptif à ses paroles. Mais sans en avoir la certitude, la jeune femme préférait parler. Au moins, l'inconnu savait ce qu'elle était en train de lui faire. Cela le rassurerait peut-être pour une raison ou pour une autre. Une fois la désinfection terminée, l'Apothicaire se s'intéressa à nouveau aux lacérations de plus près, s'assurant que rien ne se trouvait à l'intérieur. Les plaies étaient certes profondes, mais ne semblaient pas avoir causé trop de dégâts. C'était déjà un bon point. Finalement, l'assistance d'un médecin ne serait peut-être pas nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Mer 7 Nov - 23:51



Sombre Nuit


Jason ne savait pas s'il devait être satisfait ou non du comportement de la jeune femme à son égard. Certes, il n'avait pas trop le choix s'il voulait rester en vie, mais ce trop plein de compassion de la part d'une inconnue n'était pas forcément un bon signe. A vrai dire, il ne savait pas quoi en penser, et de toute manière, il pensait difficilement à cause de sa blessure qui lui rappelait sans cesse son existence. Il jetait parfois des regards furtifs aux fenêtres de la boutique pour s'assurer que personne n'assistait à cela. Il reporta son attention sur la jeune femme quand celle-ci certifia à nouveau qu'elle se moquait bien qu'il ne puisse pas payer les soins. Cependant, dire qu'il était venu quérir son aide était un bien grand mot. Il était venu farfouiller sa boutique, rien de plus. Toutefois, l'adolescent restait silencieux sur ce point de vue.

Jason suivit des yeux les gestes de la jeune femme qui entama les premiers soins, à commencer par retirer le bout de tissu qui dévoila rapidement un bras bien abîmé, tant et si bien que même Jason eu un peu de mal à le regarder. Le pire était encore à venir pourtant. Dès l'instant où l'apothicaire entra en contact avec l'entaille sanglante avec son tissu humide, la douleur fut comme amplifiée sur l'instant. Jason étouffa une plainte, ou un cri, qui sait, se mordant son poing valide comme si cela l'aidait à soutenir la souffrance redoublée. La jeune femme dû refaire l'opération plusieurs fois, rougissant l'eau du bol dans lequel elle lavait son tissu. Chaque nouvelle tentative donnait l'impression à Jason d'être pire que la précédente. Une veine palpitait sur sa tempe. Plusieurs fois, il avait été tenté de mettre fin à ce calvaire en refusant plus de soin. Mais ceci semblait aussi au dessus de ses forces désormais. Enfin, au bout d'un moment, la jeune femme s'arrêta, signalant qu'il faudra refermer les plaies. L'adolescent la regarda à travers quelques uns de ses sombres cheveux collés à son visage par la sueur qui perlait de son front.

- Si c'est ce qu'il faut...finit-il par dire.

Encore une partie de plaisir qui était sur le point de démarrer visiblement. Ca allait être dur de rester en vie. La jeune femme s'éloigna chercher ce qui lui fallait, revenant avec plusieurs bocaux sous le regard vitreux du jeune Londonien. A nouveau, la douleur se réveilla lorsque l'apothicaire reposa un tissu imbibé d'une mixture désinfectante. Jason serra le poing si fort que ses jointures en blanchissaient. Il faisait à peine attention aux explications de la soigneuse. Il eut du mal à lui répondre cependant. Et pendant un moment, avait décidé d'ignorer tout bonnement la question, jusqu'à ce que la jeune femme achève son soin avant de se concentrer d'avantage sur la blessure déjà plus visible et plus propre.

- Je le dois...A une de ces saletés de bestioles qui traînent dans vos forêts...parvint-il finalement à dire.


codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Ven 9 Nov - 0:12

Le jeune homme ne semblait pas être des plus loquaces. D'un autre côté, au vu de son état, la situation s'expliquait en partie. Cornélia ne pensait pas qu'elle serait plus à même de discuter si elle avait reçu une telle blessure. A cela, il fallait aussi ajouter que l'adolescent souffrait peut-être de fièvre. Ce n'était pas impossible, après tout. La jeune femme ne savait pas combien de temps son patient impromptu avait passé dehors avant de réussir à trouver de l'aide. Avec le mauvais temps, et l'état dans lequel il se trouvait, qu'il ait de la fièvre n'aurait rien d'étonnant !

En entendant la réponse de l'inconnu, Cornélia se figea quelques instants. Il avait échappé à une attaque de carnivores ?! Il était vrai que ces créatures se faisaient plus agressives, ces temps-ci. Pour peu que l'adolescent se soit trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, cela expliquait ses blessures ! Cette attaque ne pouvait qu'augmenter la possibilité de fièvre chez son patient. Rien ne disait que l'organisme de l'adolescent n'était pas en train de lutter contre une saleté qui se serait trouvée sur les griffes d'un carnivore !

« Les carnivores ? Tu as eu de la chance de t'en sortir pour si bon compte. Quand la faim leur tenaille le ventre, ils peuvent se montrer plus dangereux encore... Cornélia se tut quelques instants, avant de reprendre. Te sentirais-tu fiévreux, par hasard ? Cela peut survenir après de pareilles blessures. »

Si c'était le cas, Cornélia avait de quoi faire redescendre la fièvre. Il lui suffirait d'user d'un autre de ses remèdes pour arranger la situation. Mais un autre problème subsistait. Si les plaies étaient désormais propres, rien ne disait que l'infection n'avait pas déjà commencé avant l'arrivée de l'adolescent. Et si c'était le cas, son patient était loin d'être sortit d'affaires. Il fallait parfois de longs jours pour vaincre un pareil mal, et même une fois guérie, la personne restait toujours en convalescence un certain temps, afin de retrouver des forces. Si son patient souffrait d'une infection, la jeune femme serait forcée d'aller quérir l'aide d'un médecin. Bien qu'ayant des connaissances en médecine, elle n'était qu'Apothicaire. Seul un médecin pourrait affirmer avec certitude si une convalescence était nécessaire ou si un patient pouvait se passer de tel ou tel remède.

« … Cela t'es sûrement égal, mais je m'appelle Cornélia. commença la jeune femme. J'étais de garde, ce soir. Quand une personne à besoin d'aide à une heure aussi tardive, il lui suffit de sonner la cloche. Tu n'avais pas besoin d'entrer d'une autre façon en ces lieux. »

Gardant cette pensée à l'esprit, l'Apothicaire ouvrit un autre pot pour y tremper un nouveau morceau de tissu. A Waterfall City, tout le monde savait qu'en sonnant chez elle, ils pouvaient recevoir de l'aide à toute heure de la nuit. Pourquoi son patient s'était-il gêné à entrer par effraction dans sa boutique, alors ? Cela n'avait pas de sens... A croire que la douleur lui avait fait oublié ce détail... Cornélia ne voyait pas d'autre possibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Ven 9 Nov - 9:18



Sombre Nuit


Jason n'était pas un bavard de base, surtout pas avec ces gens, moins encore avec les dinosaures parlants. Mais il était vrai que la douleur plus que tout l'empêchait réellement de se montrer plus ouvert, et plus attentif à ce que lui disait la jeune femme. Et elle pouvait bien penser ce qu'elle voulait, ça lui était bien égal en ce moment même. Quoi qu'il en soit, cette dernière s'étonna de la réponse de l'adolescent. A quoi s'attendait-elle d'autre franchement ? Avec une telle blessure, cela ne pouvait être que l'oeuvre d'un saurien affamé. Ce n'était pas comme s'il y avait d'autres prédateurs dans les bois capable d'infliger une telle blessure. Enfin, apparemment.

- Peut-être, je sais pas, répondit rapidement le jeune homme à la question de l'apothicaire.

De la chance ? Probablement. Même s'il avait déjà eu plus de chance. Peut-être même était-ce la chance qui l'avait maintenu en vie sans trop de soucis sur cette île. Mais vu l'attaque d'aujourd'hui, il semblerait que son taux de chance soit tombé à zéro. Cependant, Jason ne croyait pas vraiment en la chance de toute manière. Quand à la fièvre, il ne savait vraiment pas. Il avait mal et ça, c'était sa seule certitude. Et s'il se sentait mal c'était aussi sous l'effet d'une telle douleur. C'était alors que la jeune femme se présenta sous le nom de Cornélia. Il y avait vraiment des noms bizarres sur cette île. Elle expliqua qu'il avait juste à sonner pour recevoir l'assistance nécessaire. Jason ne répondit rien. Comment aurait-il pu deviner ça de toute façon ? Et quand bien même, le garçon avait de toute manière prit la décision d'agir comme à son habitude : illégalement.

Jamais il ne serait venu quérir de l'aide de lui-même. Non, il ne voulait pas de l'aide des Dinotopiens... C'était un peu raté vu les circonstances, mais maintenant qu'il était découvert et qu'on lui proposait tout de même des soins, ce serait idiot de mourir en les refusant. Toutefois, il ne comptait pas se laisser avoir pour autant. Cette femme n'avait pas à se faire d'idée. Ce soir n'était qu'une exception. Jason ne comptait pas se laisser prendre sur ce prétexte pour se lier à la société. C'était aussi pour éviter cela qu'il parlait le moins possible. Il ne désirait n'être qu'un fantôme de passage dans la vie et les souvenirs de cette Dinotopienne.


codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Dim 11 Nov - 22:14

La blessure étant propre et désinfectée, il restait encore à la refermer. Et pour cela, mieux valait désensibiliser la zone. Cela éviterait à l'adolescent de se sentir plus mal qu'il ne l'était déjà. Pour ce qui était de la fièvre, son patient ne savait pas s'il en était atteint ou non. Aussi, Cornélia délaissa son morceau de tissu quelques instants, le laissant tremper dans la nouvelle mixture. L'adolescent lui semblait quelque peu fébrile. Malgré ses dires, il avait très certainement un début de fièvre. Aussi, l'Apothicaire se leva, ne revenant que quelques instants plus tard avec une fiole, un gobelet de verre, ainsi que son matériel à sutures, qu'elle déposa sur son bureau. La jeune femme donnerait la mixture à boire plus tard à son patient. Pour le moment, elle devait s'occuper de sa peau.

« Les carnivores sont plus nerveux, en cette saison. Si j'étais toi, je n'approcherai plus les environs de leurs territoires à moins d'y être obligé. Les villes sont bien plus sûres, mais je suppose que tu le sais. » commenta Cornélia, sur un ton des plus calmes.

Tous les Dinotopiens savaient qu'il ne faisait pas bon de quitter les villes en ce moment. Ceux qui le devaient le faisaient toujours avec la plus grande des prudences et partaient rarement seuls. Aussi, Cornélia se demandait bien comment l'adolescent avait pu se retrouver dans un tel état. A croire qu'il vivait seul... Récupérant le morceau de tissu, la jeune femme le passa plusieurs fois sur la peau lésée. Cela calmerait également la douleur un temps, bien qu'elle finirait tout de même par se réveiller au bout d'un moment. La jeune femme se promit d'aller chercher un anti-douleur un peu plus tard. Il fallait mettre toutes les chances de guérison de leur côté ! Trempant une seconde fois son tissu dans la mixture, Cornélia en imprégna à nouveau les chairs. A présent, il fallait laisser le tout agir avant de pouvoir refermer les blessures.

« Voilà, il ne reste plus qu'à attendre quelques minutes que le produit fasse son effet. Après, je pourrai m'occuper de tes plaies ! En attendant, tu peux boire ceci. Cela diminuera les risques de fièvre. Le goût est un peu âcre, mais c'est très efficace ! » commenta l'Apothicaire, en désignant la petite fiole.

Prenant délicatement le petit récipient, Cornélia versa un peu de son contenu dans le verre avant de le déposer non loin de l'adolescent. Il s'agissait d'un liquide assez foncé, d'un vert proche du noir. Une fois cela fait, la jeune femme referma la fiole et fit de même avec le dernier pot qu'elle avait ouvert. Puis, l'Apothicaire les remporta tous avec elle, les remettant à leur place. Profitant de s'être éloignée, Cornélia récupéra également de quoi faire un bandage, ainsi que l'anti-douleur dont son patient risquait d'avoir besoin pour tenir le coup dans les heures à venir. Ensuite, l'Apothicaire retourna s'asseoir à sa chaise, déposant les nouveaux objets qu'elle venait de ramener non loin d'elle.

« Dis-moi si tu sens quelque chose. » déclara la jeune femme, en saisissant délicatement le bras blessé.

Sans parler d'avantage, Cornélia pinça une partie de la peau qu'elle avait traité quelques instants plus tôt avec la précédente mixture. L'Apothicaire ne voulait pas que l'adolescent souffre inutilement. Déjà que le carnivore ne l'avait pas raté... De plus, suturer une plaie pouvait se révéler assez complexe sur une personne agitée ! Cela forcerait sûrement la jeune femme à s'y reprendre à plusieurs fois, ce qui n'arrangerait pas les affaires de l'inconnu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Dim 11 Nov - 22:44



Sombre Nuit


La jeune femme se leva à nouveau sous le regard du jeune homme qui ne se posait plus trop de question sur ce qu'elle s'en allait faire désormais. Il la laissa s'éloigner, jetant un regard en biais à son bras. Un peu plus tard, il entendit les pas de la femme revenir à lui. Elle posa de nouvelles choses sur le bureau, attirant l'attention du garçon sur ce matériel loin d'être très rassurant. Mais elle l'avait averti : faudra sans doute refermer la blessure. Il déglutit en imaginant la suite. Ce genre de soin n'était, de base, pas ce qu'il y avait de plus réjouissant. Mais en plus sur cette île où la modernité n'était pas égale à ce qu'il avait toujours connu, cela l'inspirait encore moins.

Cornélia lui informa alors qu'il serait sage de ne plus s'approcher des territoires des carnivores. Ce n'était jamais une bonne idée, certes, mais rares étaient les fois où Jason savait quand il franchissait les limites ou non. Pour lui, il y avait des bestioles partout, point barre. Mais il était vrai qu'il avait aussi perçu cette tension récemment qui faisait que les dinosaures avaient l'air plus agressifs que d'habitude. Le fait que les villes étaient plus sûres, c'était l'évidence même. Mais ce n'était pas ça qui allait faire que Jason s'y rende pour autant. Il s'était juré de ne pas s'en approcher, sauf pour la survie comme ce soir par exemple. Mais il ne comptait pas s'attarder ici. Dès que les soins seront fini, il comptait bien repartir en vadrouille et mettre le plus de distance possible entre lui et Waterfall City.

La jeune femme reprit les soins, ce qui était toujours aussi déplaisant pour Jason, qui souffrait le martyr. Il ne saurait dire si ça piquait ou si ça brûlait. C'était du pareil au même. La plaie encore fraîche ne se laissait pas oublier dans l'esprit du garçon, qui revoyait encore très nettement ce dinosaure lui jeter ses griffes à son bras. Il devait s'estimer heureux de ne pas s'être fait éventrer. Mais au fur et à mesure que la jeune femme passait le tissu humide, Jason avait l'impression que, petit à petit, la douleur s'estompait. Serait-ce là les effets de la mixture ? Quelle efficacité...Jason hocha doucement la tête aux paroles de Cornélia, signalant qu'il fallait attendre un peu avant de passer à la suite. Et puis, elle lui montra la fiole, qu'elle lui conseilla de boire. L'adolescent observa un moment la fiole puis le verre que la jeune femme avait rempli de la potion. Celle-ci n'était guère engageante...Mais il décida d'essayer. Ca ne sera jamais pire que la douleur de son bras -même si celle-ci s'apaisait petit à petit-. Mais après avoir bu le verre, Jason grimaça.

- C'est immonde, commenta t-il, dégoûté.

Il espérait que ça en valait la peine à ce prix là ! Le goût allait resté coincé dans sa gorge, il en était convaincu. C'est alors que l'apothicaire rangea une partie de ses affaires, pour en ramener d'autres sur le bureau. Elle était prête à recoudre la plaie. A nouveau, Jason hocha timidement la tête, appréhendant ce moment qui ne lui plaisait guère. Voyant l'aiguille s'approcher de sa peau, il avait déjà envie de s'en aller à l'autre bout de la pièce. Mais à vrai dire, il fut assez étonné du résultat. Il sentit quelque chose en effet. Mais ça ne faisait pas mal, ou si peu. C'était un peu comme une piqûre de vaccin. On sentait la pression de l'aiguille, mais sans plus.


codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Mar 13 Nov - 23:18

La jeune femme esquissa un sourire contrit en entendant la remarque de l'adolescent. Elle savait que ce remède n'était pas des plus ragoûtants, mais il était efficace. C'était là le plus important ! Au moins, son patient ne pourrait pas se plaindre d'une poussée de fièvre ou de quelque chose du même acabit ! C'était toujours bon à prendre, même si Cornélia ne pouvait s'empêcher de songer que le garçon ferait mieux d'aller voir un médecin. L'un d'eux pourrait s'assurer que son patient était effectivement en bonne santé et qu'il se remettrait convenablement des lacérations. Cornélia n'était qu'Apothicaire. Elle n'avait pas toutes les compétences nécessaires pour assurer un tel suivi...

Son patient ne ressentant pas de douleur, Cornélia se saisit de son aiguille. Il était temps de se mettre au travail. Délicatement, l'Apothicaire entreprit de suturer la plaie comme on lui avait apprit alors qu'elle était plus jeune. Au début, la jeune femme avait fait ses points sur un morceau de tissu. Puis, lorsqu'elle avait assez exercé sa dextérité, on lui avait laissé recoudre des plaies de petite taille. Et ainsi de suite jusqu'à la fin de son apprentissage. Bien sûr, Cornélia n'avait pas eu l'occasion de recoudre autant de plaies qu'un futur médecin. Mais ses sutures restaient propres et ne laisseraient qu'une fine cicatrice. Du moins, si la guérison se passait pour le mieux. Une fois que l'adolescent aurait quitté les lieux, l'Apothicaire ne pourrait plus rien faire pour lui s'il refusait les traitements ou ne changeait pas son bandage assez régulièrement...

« J'ai bientôt fini. Tu en garderas une cicatrice, mais j'ai fais en sorte qu'elle soit la plus discrète possible. Les points tomberont d'eux-même lorsque ta peau aura suffisamment cicatrisé. »

Il fallut encore quelques minutes à Cornélia pour recoudre totalement les lacérations. Les sutures terminées, la jeune femme banda délicatement le bras blessé, s'assurant ainsi que les plaies refermées resteraient propres jusqu'à leur guérison. Une fois cela fait, l'Apothicaire réunit ses instruments dans une large bande de tissu. Elle les désinfecterait dès que possible, au cas où une autre personne aurait besoin de son aide. Une fois ses instruments réunis, l'Apothicaire versa un peu de l'anti-douleur dans un nouveau verre, le posant non loin de son patient.

« Il s'agit d'un anti-douleur. Pour le moment, ta peau est désensibilisée. Mais cela ne sera plus le cas d'ici quelques heures. Cela t'évitera de souffrir inutilement. Je te rassure, ça a bien meilleur goût que mon autre remède ! »

Se saisissant du tissu contenant ses instruments souillés, Cornélia alla les déposer dans une boîte se trouvant derrière son comptoir. Revenant sur ses pas quelques instants plus tard, la jeune femme se réinstalla sur sa chaise. Les soins étaient terminés à présent. Elle avait joué son rôle, mais elle savait que l'adolescent n'en avait pas fini pour autant avec sa blessure. L'Apothicaire devait le convaincre d'aller voir un médecin. Ou tout du moins, elle devait essayer.

« La guérison va prendre un certain temps. Il faudra que tu changes ton bandage régulièrement. Au moins une fois tous les deux jours. Si tu te rends compte que la douleur ne faiblit pas avec le temps ou que tu fais des poussées de fièvre, il faudra que tu ailles voir un médecin. Je sais beaucoup de choses, mais seuls eux pourront t'aider si mes soins ne suffisent pas... »

Cornélia préférait se montrer franche avec l'adolescent. Elle pouvait certes donner certains remèdes ou soigner quelques blessures, mais ses interventions ne remplaçaient en rien l'intervention d'un médecin. La jeune femme n'avait pas poussé ses études assez loin pour prétendre remplacer un docteur. D'ailleurs, cela n'avait jamais été son but. Le métier d'Apothicaire lui avait toujours convenu et elle ne changerait de domaine pour rien au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Mer 14 Nov - 10:12



Sombre Nuit


Les médicaments n'étaient jamais bons, quelque soit le monde dans lequel on vivait apparemment. Cornélia n'était peut-être pas médecin, mais en tout cas, elle savait se débrouiller, d'après ce que pouvait en voir Jason. Pour lui, le terme "d'apothicaire" restait très vague. Aussi se disait-il que les compétences de la jeune femme étaient normales. Le fait d'avoir une cicatrice ne dérangeait pas tellement le jeune homme. C'était là le cadet de ses soucis et ce n'était certainement pas la seule qu'il avait surtout, vu la vie qu'il menait. A nouveau, le garçon ne répondit rien. Mais il était néanmoins soulagé de cette absence de douleur. Il se sentait toujours un peu faible, suite à la perte de sang notamment, mais ça lui paraissait un état moindre qu'avant depuis que les produits de l'apothicaire avaient fait leurs effets.

Après un bras recousu telle une poupée, Jason devait reconnaître qu'il avait déjà meilleure allure. C'était moche, mais pas autant qu'une plaie béante et bien saignante. Lorsque la jeune femme entama le bandage, pour Jason c'était comme si le problème était clairement réglé. Quand Cornélia lui servit un autre verre d'une de ses mixtures, Jason adressa un regard revanchard au gobelet. Enfin, il le bu malgré tout. Le goût était moins prononcé que le précédent cela dit, comme assuré par Cornélia. Pour preuve, le goût de l'ancien lui était toujours en gorge. Un bon soda ne serait pas de refus, mais il n'y en a pas sur cette maudite île bien sûr.

- Je ne me doutais pas que la médecine de cet endroit était si diverse, fit-il comme remarque avant de reposer le verre.

Se rendant compte que les soins étaient désormais fini et pendant que la jeune femme rangeait ses affaires, le Londonien ramena son bras bandé à lui, comme pour constater le travail. Mais c'était surtout l'absence de souffrance qui le comblait le plus. Un discret sourire s'afficha sur son visage alors qu'il touchait légèrement le bandage comme pour en tester l'efficacité et se rendre compte qu'il ne sentait rien. Même si ça ne durerait pas éternellement. Sourire qui disparu aussitôt au retour de la Dinotopienne qui s'installa sur une chaise non loin de lui.

- Je m'en sortirais pour la suite, répliqua t-il d'un ton redevenu froid, je n'ai pas besoin de voir qui que ce soit.

Une seule, c'était déjà de trop, même si elle lui avait sauvé la vie. Il espérait bien ne pas avoir de nouveau à être à l'agonie au point de se faire soigner une nouvelle fois.


codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Ven 16 Nov - 23:14

La médecine de cet endroit ? Cornélia devait avouer qu'elle n'arrivait plus à suivre les propos de son patient... De cet endroit... La jeune femme se fit la réflexion que ce n'était pas la première fois que l'adolescent parlait aussi différemment que d'autres personnes de son âge. Il ne s'agissait parfois de pas grand chose, juste d'un pronom ou d'une tournure de phrase particulière. Mais cela suffisait pour se rendre compte que son patient s'excluait du reste de la population. La jeune femme se demandait comment elle n'avait pas pu s'en rendre compte avant... D'un autre côté, elle avait été tellement prise par les soins qu'il n'y avait rien d'étonnant au fait qu'elle ne comprenne le problème que maintenant. Soit ce petit était un Outsiders, soit... Soit un Dolphinback. Mais l'Apothicaire doutait qu'un Outsider soit venu lui demander de l'aide. Il serait plutôt aller voir les siens, et il ne se serait surtout pas approché des carnivores, encore moins en ce moment ! Il ne restait donc qu'une hypothèse... Cornélia ne pouvait pas imaginer que l'adolescent soit un Dinotopien qui aurait décidé de vivre seul. Bien évidemment, il s'agissait-là d'une possibilité, mais elle n'était pas des plus sûres et la jeune femme n'avait pas encore eu connaissance d'un pareil cas...

« … Notre médecine est très performante, oui. Et les soins que je t'ai offert ne représentent qu'une très petite parcelle de notre savoir... Même si je suppose qu'il est totalement différent de celui du monde extérieur... » avoua Cornélia, songeuse.

Un solitaire. L'Apothicaire n'avait encore jamais vu un tel cas. Même les Outsiders savaient qu'il fallait rester groupés et protégés pendant une saison pareille. L'adolescent avait eu de la chance qu'elle soit présente ce soir-là. S'il était un Dolphinback comme elle le pensait, il ne devait pas encore savoir lire l'écriture de leur île. Et même si c'était le cas, il n'aurait pas pu se soigner dans tous les cas. Il devait y avoir une grande différence entre ses remèdes et ceux du monde extérieur. L'adolescent ne comprenait-il pas qu'en des temps aussi troublés, l'union apportait à la fois sécurité et protection ?

« Cette île est dangereuse, je pense que tu l'as remarqué aussi bien que moi. Ne serait-il pas plus judicieux de rester en ville le temps que les choses se calment ? Nous pourrions nous assurer que ta blessure cicatrise bien, et tu éviterais de croiser d'autres carnivores. De plus, il faut que tu ménages ton bras. Un médecin t'aurait sûrement prescrit plusieurs jours de repos. Il ne faudrait pas que les sutures lâchent avant d'avoir accomplit leur tâche. Cela n'arrangerait en rien ton état. » objecta la jeune femme.

Au vu de la blessure, un médecin n'aurait pas hésité à conseiller une certaine durée de repos à son patient, c'était un fait. Il fallait que les plaies commencent à cicatriser avant de pouvoir reprendre une vie normale. Si les sutures lâchaient, il faudrait recoudre à nouveau la plaie, et les dégâts ne seraient peut-être que plus importants encore. Cependant, Cornélia avait bien compris qu'elle ne pourrait pas imposer une telle chose à l'adolescent. Personne ne semblait pouvoir lui imposer quoique ce soit. Il semblait déterminé à repartir... Mais l'Apothicaire ne pouvait pas laisser partir son patient sans que ce dernier ne soit pleinement conscient des risques qu'il encourait. Si elle n'agissait pas de la sorte, elle ne respectait en rien ce serment qu'elle avait prêté il y a plusieurs années de cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Sam 17 Nov - 0:03



Sombre Nuit


Jason ne faisait pas forcément attention à ce qu'il disait. Il partait du principe où tout le monde devait se rendre compte qu'il n'appartenait pas à la société. Pas celle-ci en tout cas. Aussi, que la jeune femme soit perturbée par ses sous entendus ne le dérangeait guère. A vrai dire, il pensait qu'elle avait déjà comprit depuis le début qui il était. Et il préférait que ce soit comme ça d'ailleurs. Loin de lui l'envie qu'on le prenne pour l'un des leurs. Autant à ses vêtements, qu'à son langage, on pouvait faire le lien assez rapidement. Quoi que d'autres détails devaient s'ajouter pour confirmer toute hypothèse.

- Sans nul doute, répondit-il à Cornélia.

C'était ce qu'il disait, c'était ce qu'il supposait. Il n'était pas plus médecin dans son monde qu'ici. Mais il savait très bien que ce n'était pas sur cette île qu'il verrait un hôpital, avec des machines ultra perfectionnées comme des scanners ou une centrifugeuse. Pour Jason, rien ne valait la médecine moderne bien de chez lui car sous prétexte que les avancées scientifiques étaient phénoménales par rapport à ici, la médecine en était forcément mieux, plus poussée, plus efficace. Ce n'était pas sur cette île qu'ils pourraient soigner un cancer sans chimiothérapie ! A supposer qu'il y ai des cancéreux ici bien évidemment.

L'attention du jeune homme redoubla quand la jeune femme poursuivit sur les dangers de l'île et l'intérêt à profiter de la protection des villes durant un temps. Au fur et à mesure qu'elle parlait, le regard du garçon s'obscurcissait. Ah, il en était sûr ! Il savait qu'elle profiterait de son état pour lui proposer un semblant d'intégration ! Jason se leva soudainement de sa chaise sans lâcher l'apothicaire de ses yeux assombrit. Il se recula d'elle.

- N'y comptez pas ! rétorqua t-il aussitôt, et vous ne pourrez pas me forcer ! Et je ne resterais jamais parmi vous, que cela soit clair une bonne fois pour toutes ! Je ne serais jamais des vôtres, et ce qu'importe tout ce que vous direz et le danger qui se trouve d...

Il n'eut pas le temps de finir. Son redressement soudain et son émotivité sitôt relevée avait fait remonté en lui le mal qui l'affectait depuis la griffure de son bras. Si ce dernier, grâce au remède, ne sentait toujours aucune douleur, Jason n'en restait pas moins faible à cause de la perte de sang subit depuis l'attaque. Sa tête se mit rapidement à lui tourner, même si pour lui, il avait l'impression que c'était le monde qui tournait aussi vite que s'il se trouvait dans un tourniquet à pleine vitesse. Il chancela. Et tout en voulant se rattraper à la chaise, il manqua son coup avant de s'effondrer tandis que son esprit sombra dans le néant.


codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Dim 18 Nov - 23:13

Cornélia avait toujours accordé une grande confiance à la médecine de son île. Dans le cas contraire, la jeune femme ne serait pas devenue Apothicaire ! Bien sûr, leurs connaissances médicales avaient des limites, mais ils avaient toujours fait en sorte de les repousser pour le bien de tous. Après tout, leur civilisation était assez ancienne ! Il était ridicule de croire qu'ils n'avaient jamais songé à améliorer ce qu'ils possédaient déjà ! Bien évidemment, il y avait eu des ratés. Mais aujourd'hui, les médecins et les Apothicaires disposaient de nombreuses ressources, bien qu'il restait des maux qui étaient encore très complexes à apaiser et à soigner !

Quand l'adolescent s'énerva, Cornélia eut un mouvement de recul, s'appuyant d'avantage sur le dossier de sa chaise. Elle n'avait jamais voulu forcer le Dolphinback à les rejoindre ! Elle s'inquiétait juste au sujet de sa santé et de la façon dont il agirait si la blessure venait à s'aggraver ou si elle se rouvrait ! Pour le reste, il ne s'agissait que de conseils ! Même un Dinotopien habitué aux créatures de l'île ne pouvait pas survivre bien longtemps sans pierre solaire sur le territoire d'un carnivore ! Ce n'était pas pour rien qu'ils avaient des dinosaures et des humains spécialement formés pour la défense leurs villes ou leurs convois !

« Mais... Mais... Du calme, je te prie ! Il n'a jamais été question de te for... »

L'Apothicaire n'eut pas le temps de finir sa phrase. L'adolescent chancela, cherchant un moyen de rester debout. Cornélia n'eut pas le temps de se lever à son tour qu'il s'effondrait déjà, n'ayant pas pu se retenir à la chaise qui se trouvait non loin ! La jeune femme accourut à son secours, pour le moins inquiète ! Elle ne s'attendait pas à un tel revirement de situation ! Il fallait qu'elle se calme ! L'Apothicaire ne devait pas céder à la panique ! Elle était la seule personne qui pouvait encore faire quelque chose pour arranger la situation !

Retrouvant son calme, bien que toujours un peu fébrile, Cornélia commença par s'assurer que l'adolescent respirait toujours, avant de prendre son pouls. En comprenant que son cœur battait toujours, bien que plus faiblement qu'il ne l'aurait du, la jeune femme poussa un soupir de soulagement. Avec tout le sang qu'il devait avoir perdu, il n'y avait rien d'étonnant à ce que son corps soit épuisé ! Et la seule façon de régler ce problème était le repos et plusieurs repas, pour que l'organisme puisse récupérer plus facilement ! Mais pour le moment, la chose la plus importante était de réveiller l'adolescent !

D'un pas vif, Cornélia s'en retourna auprès de ses étagères, regardant les étiquettes de nombreux pots et de d'autres récipients. Elle savait qu'elle avait exactement ce dont elle avait besoin ! Encore fallait-il remettre la main dessus ! Il est vrai que l'Apothicaire n'usait pas souvent d'un tel artifice ! Il était très rare qu'on lui ramène une personne évanouie ! Finalement, la jeune femme trouva la petite fiole qu'elle recherchait. Il s'agissait d'une décoction de plantes particulièrement malodorantes, dont l'utilité était semblable à celle de certains sels ! Leur odeur était telle qu'elle pouvait presque réveiller n'importe qui ! Cornélia espérait que cela suffirait ! Dans le cas contraire, elle serait obligée d'aller chercher de l'aide, afin que l'état de son patient ne s'aggrave pas !

Revenant auprès de l'adolescent, l'Apothicaire s'agenouilla à ses côtés, débouchant sa fiole. Cornélia sentait déjà l'odeur âcre de la décoction, alors même qu'elle ne la respirait pas directement ! C'était efficace, il fallait l'avouer ! Du moins, sur elle ! Il fallait espérer qu'il en soit de même pour son patient ! Aussi, la jeune femme agita délicatement la petite fiole sous le nez de l'adolescent, afin qu'il puisse respirer le produit. Puis, Cornélia attendit. Les quelques secondes qui s'écoulèrent lui semblait être des heures... Il fallait que cela fonctionne. Il le fallait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Lun 19 Nov - 10:28



Sombre Nuit


Bien sûr qu'elle ne comptait pas le forcer, cette pauvre femme qui venait d'attiser le courroux d'un adolescent sur les nerfs. Mais cela ne dura pas plus de quelques secondes que le peu de sang qui lui restait lui monta trop vite à la tête. Ses forces l'abandonnèrent très rapidement, qu'il s'en rendit à peine compte. Autour de lui, il sentit le monde vaciller, mais s'étaient ses jambes qui se dérobèrent sous lui. Combien de temps s'écoula t-il par la suite ? Il n'en savait rien. Il avait autant l'impression d'avoir dormi toute une vie que de reprendre conscience la seconde suivant sa chute. Ainsi était là, l'étrange impression qu'on avait tendance à ressentir lorsque pendant un temps l'esprit venait à abandonner le corps. Il n'en revint que par la force, si on pouvait dire ça comme ça. Car au bout d'un moment, l'immonde odeur qui avait pénétré les sens du jeune homme finit par atteindre son but.

Jason eut un frisson. Par chance, la faible luminosité des lieux l'empêchait de s'aveugler lorsqu'il reprit enfin connaissance. Son regard se posa ainsi sur un plafond, d'abord flou, puis de plus en plus net lorsque ses prunelles dérivèrent sur le visage familier de l'apothicaire. Quoi qu'il dû attendre quelques secondes supplémentaires pour se souvenir d'elle. D'elle comme du reste d'ailleurs. En éclair toutefois, tout lui revint rapidement. L'attaque du carnivore, son escapade dans la ville et puis l'arrivée de la jeune femme qui lui banda le bras. La suite fut un peu moins évidente pour lui, jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il avait tout bonnement fait un malaise. Aussi se redressa t-il légèrement sur les coudes avant de se passer une main dans ses cheveux, histoire de voir si en prime d'un bras démoli, il avait récolté une bosse sur le crâne durant sa chute. Mais visiblement, il semblait être plutôt bien tombé, quoi qu'encore bien faible était la sensation qu'il éprouvait dans tout son corps.


codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Mer 21 Nov - 23:29

De nouvelles secondes s'écoulèrent sans que l'adolescent ne réagisse au produit. Cornélia reboucha la petite fiole. Il fallait qu'elle aille chercher de l'aide ! Et vite ! Mais la jeune femme n'en eut pas le temps ! Contre toute attente, son patient ouvrit les yeux, avant de se redresser à moitié à l'aide de ses coudes quelques instants plus tard. L'Apothicaire poussa un soupir de soulagement. Ça avait fonctionné ! Mais la situation n'était pas réglée pour autant ! Cornélia craignait que ce malaise ne soit que le premier d'une longue série ! L'adolescent était faible, c'était un fait ! Et sans repos ni nourriture, son corps ne risquait pas de se remettre de ses blessures !

« Te voilà de retour à toi ! J'ai bien cru que ce petit mélange ne serait pas suffisant ! » s'exclama la jeune femme, sur un ton dans lequel on sentait une pointe d'inquiétude.

Si la décoction à l'abominable odeur n'avait rien donné, Cornélia n'aurait pas eu d'autres choix que d'aller chercher de l'aide ! Un état d'inconscience prolongée pouvait donner lieu à des séquelles que la jeune femme ne préférait même pas imaginer ! Mais si l'adolescent s'était réveillé, c'était que son état n'était pas aussi grave que l'Apothicaire pouvait le penser ! D'un autre côté, son instinct la poussait à conseiller à son patient d'aller voir un médecin. Mais Cornélia savait pertinemment que cela était inutile...

« … Je sais que tu ne m'écouteras pas, mais tu devrais tout de même aller voir un médecin... Je ne peux pas t'affirmer que tu ne ressentiras pas d'autres vestiges une fois que tu auras quitté ces lieux... » avoua la jeune femme, sur un ton pensif.

Sentant ses jambes faiblir à cause du manque d'adrénaline, Cornélia du se rasseoir sur la chaise qu'elle avait quitté quelques secondes auparavant. Malgré le fait que cette discussion soit des plus stériles, l'Apothicaire se devait de prévenir l'adolescent au sujet des risques qu'il encourait. Cependant, Cornélia ne comptait pas le laisser repartir le ventre vide. Son corps avait besoin d'énergie, c'était un fait. Et il n'y avait rien de mieux qu'un bon repas pour favoriser la production de sang ! De plus, cela éviterait sûrement d'autres vertiges à l'adolescent !

« … Je sais que tu ne veux pas de l'aide des personnes comme moi... commença la jeune femme, prudemment. Mais... Laisse-moi au moins t'offrir de quoi te nourrir. Tu en as besoin, même si tu ne veux pas l'avouer. Ton corps est très affaibli. Il a besoin de nourriture et de beaucoup de repos. Sans quoi, il te faudra beaucoup plus de temps que tu ne peux le penser pour te rétablir, ou pour que ton organisme trouve la force de combler le manque de sang qu'il subit en ce moment... »

Cornélia préférait se montrer franche avec son patient. S'il ne voulait plus de son aide, soit. La jeune femme le comprendrait tout à fait et ne chercherait pas à lui porter secours à nouveau. Elle le laisserait partir, et ne se soucierait plus de lui. L'Apothicaire avait conscience d'avoir respecté son serment. Cependant, elle ne pouvait pas forcer une personne à se faire soigner. Elle se devait juste de lui proposer des soins, et de faire en sorte qu'ils soient effectifs si c'était la volonté de son patient. Le reste ne relevait pas de ses obligations, et ce, même si Cornélia pensait avoir une bonne raison de retenir certaines personnes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Jeu 22 Nov - 10:26



Sombre Nuit


Le jeune homme ne devina pas aisément de quoi parlait la jeune femme lorsqu'elle parlait de son mélange, ayant déjà oublié l'odeur de l'immonde décoction de tout à l'heure. Mais il était loin d'être fier de ce qui venait de se passer. Il se sentait atrocement vulnérable et ça ne lui plaisait pas du tout. Il l'interrogea du regard mais cette dernière finit par lui reparler à nouveau de cette histoire de médecin. Même s'il s'agissait là sûrement d'un conseil avisé, il n'en restait pas moins mal perçu par l'adolescent qui fronça les sourcils.

- Peut-être mais il en est tout simplement hors de question ! Je m'en remettrais !

Ca relevait déjà du miracle qu'il se soit rendu en ville pour chercher un remède par lui-même, et ensuite qu'il ai accepté d'être malgré tout soigner par la première femme venu. Mais là devait s'arrêter ses fréquentations dinotopiennes. Evidemment, ça ne relevait pas du bon sens vu l'état dans lequel il était. Tandis que la jeune femme s’assit sur sa chaise, l'adolescent, lui, tenta de se remettre sur ses jambes, s'aidant de sa chaise pour se tenir debout et combler la faiblesse de ses muscles. Il reposa son regard sur la dénommée Cornélia quand elle reprit la parole après un moment de silence. Elle avait raison. Il ne voulait pas être aidé par les Dinotopiens et cette soirée lui coûtait déjà pas mal étant donné qu'il avait brisé son propre principe. Toutefois, l'anglais resta silencieux de tout le temps que la jeune femme s'exprima, et souhaitait lui offrir un repas pour l'aider à se remettre de tout ça. Il était vrai que ça faisait un moment également que la panse du jeune homme était vide et l'adolescent ne répondit pas tout de suite. Mais aussi, il savait très bien quel était le régime de ces gens là et lâcha d'un ton faible mais cynique :

- Ce n'est pas avec trois feuilles laitue que mon organisme se remettra d'aplomb.



codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Ven 23 Nov - 22:55

Cornélia s'attendait à la réaction de l'adolescent. Elle ne faisait que le conseiller. A lui de choisir, ou non, de suivre ce qu'elle préconisait. L'Apothicaire avait bien conscience de ne plus être responsable de l'état de l'adolescent. Elle avait fait son devoir, et c'était là le principal. Mais pourtant, la jeune femme s'inquiétait toujours pour le Dolphinback. Elle se faisait du souci aussi bien pour sa blessure que pour son mode de vie. D'autres accidents risquaient de se produire, s'il persistait à vivre loin du reste de la population... Ce n'était pas pour rien que les Dinotopiens vivaient en si grandes communautés...

« Je n'en doute pas un seul instant. commença Cornélia, sur un ton des plus calmes. Ton organisme est jeune. Il finira par se remettre et oublier toute cette histoire. Je t'offre juste une manière d'accélérer les choses. Mais libre à toi de ne pas en tenir compte. Je t'informe juste des possibilités qui s'offrent à toi. Voilà tout. »

Il n'était pas dans les habitudes de Cornélia de hausser le ton. La jeune femme détestait ça et préférait l'éviter autant que possible. D'un autre côté, l'Apothicaire ne doutait pas que si le Dolphinback s'était retrouvé devant Audrey, les choses auraient été bien différentes. Sa jumelle n'aurait pas hésité un seul instant à remettre l'adolescent à sa place, Cornélia en était bien consciente. Mais heureusement pour son patient, l'Apothicaire n'était pas comme sa jumelle. Au contraire. Cornélia préférait agir à sa façon. La colère n'arrangerait en rien cette situation. L'Apothicaire en avait la certitude. Le Dolphinback était encore affaiblit, et sur les nerfs qui plus est. Une dispute n'aurait aucune utilité, si ce n'était le pousser d'avantage encore dans ses retranchements...

« Je pense que ton corps serait bien content de pouvoir tirer un peu d'énergie de ces '' trois feuilles de laitue ''. commenta Cornélia, sans se départir de son ton habituel. Je me doute que ton régime alimentaire est bien différent du mien, mais ne penses-tu pas qu'il serait plus judicieux de prendre quelques forces avant de quitter ces lieux ? La jeune femme marqua une pause. Mais si tu penses pouvoir te passer de nourriture, soit. Je le comprends aisément. J'espère que tu trouveras de quoi te nourrir rapidement. »

Cornélia doutait que l'adolescent puisse trouver de la viande au sein de la ville. Il devrait une nouvelle fois s'aventurer non loin des territoires des carnivores, et s'il ne se faisait pas repérer, son bras resterait handicapant. Si l'Apothicaire n'avait pour ainsi dire aucune idée de la manière de chasser un animal, elle se doutait bien que les choses seraient bien plus complexes avec un seul bras. Mais si l'adolescent ne voulait pas de sa nourriture, la jeune femme le comprendrait et ne chercherait pas à le retenir plus longtemps. Elle avait fait tout ce qu'elle avait pu, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Sam 24 Nov - 15:08



Sombre Nuit


Jason resta un moment silencieux, toujours en équilibre sur ses frêles jambes qui soutenaient son corps en manque de sang. Même s'il n'avait pas tellement la tête à réfléchir aux paroles de la jeune femme, il devait tout de même se faire une raison. S'il ne mangeait pas, il ne serait pas même en état de sortir de la ville. Moins encore de devoir se trouver quelque chose par ses propres moyens, à moins peut-être de voler comme ça lui arrivait de le faire. Mais à ce moment là, il ne serait donc pas en état de fuir s'il était repéré. Et il n'avait plus de réserve dans son sac à dos. Autant dire qu'il était effectivement condamné. Et l'adolescent n'avait pas envie de mourir sur cette île. Tout comme il était venu chercher de l'aide ici, il n'avait pas vraiment le choix que de continuer dans sa lancée, sinon ses efforts n'auraient servi à rien.

- Bon, fit-il résigné en déviant son regard de Cornélia, ok.

C'était déjà assez gênant comme ça d'avoir accepté toute l'aide qu'elle lui avait gracieusement offert jusqu'à présent. Il n'allait pas trop en faire pour de la nourriture acquise de la même manière. Certes, il n'allait sans doute pas être très fan de ce qu'elle comptait lui servir -pour lui, il était logique qu'il fallait de la viande pour remettre ses protéïnes et surtout son fer d'aplomb- mais en plus ce n'était pas un grand mangeur de verdure de base. S'il en mangeait, c'était bien parce qu'il n'avait pas toujours de la viande ou du poisson à portée de main sur cette île. Bon, pour une fois, ça ne serait pas la mer à boire, se disait-il.


codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélia Atrapio

avatar

Messages : 50
Points : 60
Date d'inscription : 26/09/2018

Feuille de personnage
Age: 28 ans (depuis le 06/08/2018)
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude: Apothicaire.

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Dim 25 Nov - 21:49

Quand le Dolphinback accepta son offre, Cornélia n'en cru pas ses oreilles ! Il lui fallut au moins une minutes pour comprendre que l'adolescent voulait bien de son aide ! Aussi, la jeune femme se leva de sa chaise, réfléchissant déjà à ce qu'elle pourrait donner comme repas à son patient, par rapport à ses besoins et à ses propres ressources. Il devait certainement lui rester un mélange de haricots rouges et blancs, ainsi que de la soupe de lentilles. Il s'agissait déjà d'une bonne base. Du moins, aux yeux de Cornélia. Il s'agissait d'un repas déjà fort consistant, pour la jeune femme qu'elle était. Mais cela ne suffirait pas pour le Dolphinback. Ce dernier était plus jeune qu'elle, et donc certainement encore en croissance, et en plus, était blessé. Il lui faudrait un repas un peu plus consistant ! Mais la jeune femme avait déjà sa petite idée sur la question !

« Bien, dans ce cas, je vais aller te chercher de quoi de te remplir l'estomac. Assis-toi, en attendant. Je n'en aurai pas pour longtemps ! » assura la jeune femme.

Récupérant son balai, Cornélia se rapprocha ensuite de la porte dissimulée qui menait à son logement. Écartant les feuilles de certaines plantes, la jeune femme actionna ensuite la poignée, se faufilant jusqu'à l'escalier qui se trouvait derrière la paroi. Une fois arrivée à son logement, la jeune femme déposa son balai contre un mur avant de se rendre dans la petite cuisine qui jouxtait la pièce de vie. Tandis que le mélange de haricots rouges et blancs mijotait et que la soupe réchauffait, l'Apothicaire en profitait pour réunir le reste du repas.

Le menu était fort simple. En plus des haricots et de la soupe de lentilles, agrémentée de quelques épices, Cornélia y ajouta un verre de lait de soja. Doutant que le goût convienne au Dolphinback, la jeune femme prit le parti d'y ajouter un peu de cacao sucré. Puis, Cornélia préleva quelques fruits secs de sa réserve personnelle. La soupe et les haricots désormais chauds, la jeune femme en remplit deux bols, avant les déposer sur le plateau. Les couverts, et deux tranches de pain, rejoignirent rapidement le reste. L'espace de quelques secondes, l'Apothicaire s'assura que tout était en ordre. Aussi, elle décida d'ajouter également un verre d'eau, au cas où le lait de soja ne convenait décidément pas à son patient.

Satisfaite, Cornélia prit délicatement le plateau entre ses mains, quittant sa cuisine. Descendant prudemment les escaliers, la jeune femme finit par revenir dans sa boutique. Refermant la porte dissimulée à l'aide d'un de ses pieds, l'Apothicaire se rapprocha du Dolphinback. Arrivée non loin de son bureau, Cornélia y déposa son plateau avant de se rasseoir sur sa chaise. De la main, elle indiqua les différents mets présents sur le plateau.

« Voilà ce que je peux te proposer. commença la jeune femme. Dans ce bol, tu trouveras des haricots blancs et rouges avec un peu de sauce tomate. Dans l'autre, il y a un peu de soupe de lentilles au cumin. Je t'ai aussi ajouté un peu de lait de soja. Le cacao rendra le goût plus supportable pour toi, je suppose. Et dans cette coupelle, il y a des fruits secs et sucrés. » termina-t-elle, en indiquant la coupelle.

Il s'agissait-là d'un repas des plus complets. En mangeant de telles choses, la jeune femme serait repue avant même de pouvoir toucher les fruits secs ! Il fallait avouer que Cornélia était un vrai petit moineau. Elle picorait plus qu'elle ne se goinfrait. Pour ce qui était du Dolphinback, cela devrait amplement lui suffire. Du moins, la jeune femme l'espérait. Elle ne savait pas à quand remontait le dernier vrai repas de l'adolescent et son corps avait grandement besoin de nourriture. Peut-être que le contenu du plateau ne suffirait pas, finalement...

L'adolescent, le Dolphinback... Cornélia se rendit compte qu'elle ne connaissait pas le nom de son patient nocturne. D'un autre côté, la jeune femme doutait que l'adolescent se montre loquace à ce propos. Mais cela ne coûtait rien d'essayer. Cela permettrait au moins à l'Apothicaire de mettre un nom, une identité, sur ce jeune homme blessé.

« … Cela va sans doute te sembler indiscret, et je comprendrai que tu ne souhaites pas me répondre mais... Tu connais mon prénom, mais je connais pas le tien. Comment t'appelles-tu ? » s'enquit la jeune femme, sur un ton des plus prudents.

Au vu du caractère de l'adolescent, Cornélia comprendrait tout à fait qu'il ne souhaite pas en dire autant sur lui. Il ne voulait pas s'intégrer à la société de leur île, et même si l'Apothicaire ne comprenait pas cette volonté, elle ne comptait pas forcer le Dolphinback à rejoindre l'une des villes de l'île pour s'en sortir. Cela ne ferait que compliquer les choses, aussi bien pour lui que pour les Dinotopiens, et mieux valait éviter cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Bek

avatar

Messages : 70
Points : 40
Date d'inscription : 20/07/2018
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age: 17 ans depuis le 18/07/2018
Espèce (pour les dinosaures):
Métier / rôle / étude:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   Lun 26 Nov - 16:54



Sombre Nuit


L'adolescent ne savait pas s'il avait bien fait ou non d'accepter. Même la jeune femme semblait surprise de sa réponse. Tant et si bien qu'elle ne réagit même pas tout de suite. Mais quelque part, elle avait l'air...satisfaite ? Elle demanda à Jason de patienter, le temps qu'elle lui prépare quelque chose. Bah, si c'était trois feuilles de choux comme il se l'imaginait, ça ne devrait pas être trop long à attendre. Aussi, le Dolphinback ne répondit rien, et la suivit du regard alors qu'elle s'en alla par là où elle était venue. C'est à dire cette porte bien cachée dans un coin de la pièce.

Le voilà enfin seul. Pourvu que tout ceci ne soit pas un piège. Il serait bien facile pour lui de quitter les lieux par là où il était venu également. Cependant, il ne s'en sentait pas d'attaque de toute façon. Autant prendre le risque. Toutefois, il ne cessait de jeter des regards aux fenêtres, mais rien à part la nuit ne se passait au dehors. Tout était si soudainement calme, et tranquille. Il n'y avait que lui et les deux roches solaires qui luisait dans la boutique. Jason soupira en s'asseyant au bureau. Ca ne lui plaisait pas d'être là. Il ne s'y sentait vraiment pas à l'aise. La jeune femme avait l'air de prendre plus de temps qu'il ne l'aurait cru. Bien des questions à son sujet se déversait dans l'esprit du jeune homme.

Son regard se baissa alors vers le bandage qui lui couvrait à présent le bras. Il l'examina. On aurait dit que cela avait été fait par un professionnel. Le bandage était solide et rien ne semblait penser qu'il pourrait se défaire comme un rien. Il savait aussi que dès que les médicaments cesseront de faire effet, la douleur reviendra. Mais il ne s'en inquiétait pas vraiment. Pour lui, le pire était passé. Mais pire encore pouvait être devant lui également. Qui sait de quoi demain sera fait lorsqu'on vivait sur cette île ? L'adolescent sortit toutefois de ses pensées en entendant des bruits de pas. Finalement, Cornélia revint, un plateau en main.

Quelle ne fut pas la surprise du jeune homme en découvrant un plateau aussi bien garni, à lui qui ne s'attendait qu'à voir un peu de verdure qui se battait en duel dans une petite assiette ! Un par un, Cornélia lui fit même le topo de ce qui se trouvait sur le plateau. A vrai dire, il y avait tellement de chose, que Jason notait à peine l'absence logique de viande ou de poisson. Et son estomac, vide depuis déjà trop longtemps, ne manqua pas de faire connaître son avis sur la question. Jason entama le repas. Tout d'abord, il testa furtivement quelques mets, tel que les lentilles ou les haricots. Très vite, l'appétit prit le dessus et la cadence se fit plus vivace. Il se mit à engloutir rapidement ce qu'il avait sous le nez.

Savourait-il réellement ce qu'il mangeait ? Peut-être. Mais avant tout, il comptait se remplir la panse autant qu'il le pouvait car il savait notamment que ce n'était pas demain la veille qu'un pareil repas lui reviendrait. Le verre d'eau, tout comme le cacao passèrent également à sa merci. Il se stoppa alors qu'il s'apprêtait à attaquer le pain lorsque la jeune femme l'interpella à nouveau. Il ne répondit pas tout de suite cependant. Se présenter n'était pas ce qui l'enchantait le plus sur cette île. Il commençait à être un peu trop connu au goût des Dinotopiens...Mais même au fond de lui, il sentait que ce serait odieux de sa part de taire cette simple information contre tout ce que l'apothicaire avait fait pour lui jusqu'à présent. Aussi, après un moment d'hésitation, il finit par répondre :

- ...Jason.



codage par LaxBilly.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Sombre Nuit [Cornélia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CDA#1 l'arche de la sombre nuit]
» nuit sanglante
» La sombre histoire des soeur alabham.
» [Fiche] Sombre-Panda
» Mon lapin cette nuit c'est rebooté seul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The legend of Dinotopia :: OUEST DE L'ILE :: -
Sauter vers: